Reporté à deux reprises en raison des conditions météorologiques, le vol VV15 de Vega a dû être interrompu. C’est le premier échec de Vega après 14 vols réussis depuis 2012. Environ deux minutes après le décollage du lanceur Vega, peu après l’allumage du deuxième étage (Zefiro 23), une anomalie majeure est apparue sur le lanceur, qui a dans un second temps subi une perte de poussée. Cette anomalie a entraîné une trajectoire dégradée du lanceur et la fin prématurée de la mission qui se traduit par la perte du lanceur de la charge utile qui était à son bord.

La trajectoire du lanceur n’est plus nominale

Dans les minutes qui ont suivi, Arianespace a présenté ses excuses à son client pour cet échec de la mission et la perte de la charge utile FalconEye1, un satellite d’observation de terrestre dual civil et militaire. Les analyses de données sont en cours pour préciser les raisons de cet échec. Une commission d’enquête indépendante sera mise en place dans les heures qui viennent. Ce premier échec pour le petit lanceur européen intervient après une série de 14 vols réalisés avec succès depuis sa mise en service en février 2012.

Le lanceur Vega doit normalement réaliser une seconde mission en novembre 2019 pour le compte des Forces Armées des Émirats arabes unis (UAEAF), pour la mise en orbite du satellite FalconEye2.

FalconEye1

FalconEye1

FalconEye est un programme d’observation de la Terre par satellite optique à très haute performance réalisé par le consortium Airbus Defence and Space en tant que mandataire et Thales Alenia Space en co-maiîtrise d’œuvre au profit des Forces Armées des Émirats arabes unis (UAEAF). Le système FalconEye repose sur deux satellites identiques, FalconEye1 et FalconEye2. Chaque satellite est équipé d’une charge utile d’observation de la Terre dotée de capacités optiques très haute résolution, complété par un système sol dédié à la surveillance, à la réception et au traitement des images. Le système doit à la fois pouvoir répondre aux besoins du marché commercial que ceux des forces armées du pays.

/// Mise en place d’une Commission d’Enquête indépendante

Arianespace et l’ESA annoncent la mise en place d’une Commission d’Enquête indépendante chargée d’analyser les raisons de cet échec et de définir les mesures nécessaires à mettre en œuvre pour un retour en vol de Vega dans toutes les conditions de sécurité requises.

Les opérations de préparation de la prochaine mission Ariane 5 qui doit être tirée le 24 juillet se poursuivent au Centre Spatial Guyanais. Ariane 5 doit mettre en orbite géostationnaire le satellite EDRS-C, deuxième noeud du réseau SpaceDataHighway, aussi appelé EDRS. Ce satellite rejoindra EDRS-A pour assurer la transmission quotidiennement des images de la Terre acquises par les 4 satellites d’observation Sentinel du programme Copernicus.

—♦—

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles

AAF /// END

visuels : Arianespace / ESA / CNES


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *