Le premier exemplaire construit d’Airbus A320 [MSN 001] a été transféré ce mercredi 28 août 2019 dans la matinée au musée Aeroscopia de Toulouse-Blagnac pour entrer dans la collection des aéronefs exposés par le musée ; comme nous l’avions annoncé au moment de son retrait du service il y a déjà deux ans.

 

Sorti des usines Aerospaciale en février 1987, cet appareil a servi toute sa carrière à réaliser la certification et les essais des différentes améliorations apportées au modèle best-seller du constructeur européen. Il a été officiellement retiré du service des essais en vol Airbus en juillet 2016 après un dernier vol d’adieu réalisé en formation avec un A320neo et un A321neo.

 

L’A320 MSN001 a en effet porté trois immatriculations au cours de sa riche carrière d’avion test. Piliers de l’innovation Airbus, cet A320 fût utilisé à de très nombreuses reprises par le constructeur pour tester de nouveaux dispositifs aérodynamiques, des motorisations et des systèmes embarqués, allant de la certification des winglets puis des sharklets jusqu’à l’étude de la turbulence de sillage derrière un A380 !

D’abord dévoilé en 1987 sans winglets sous l’immatriculation F-WWAI en version A320-100, il passe en 1991 sous l’immatriculation F-WWFT et se voit équipé de winglets plats en 1994 avant de prendre plus tard son immatriculation définitive F-WWBA. En 2010 il est converti en version A320-211 pour embarquer les derniers systèmes du constructeur. Repeint plusieurs fois, il arborait jusqu’en 2015 l’inscription « Flight Lab » sur son fuselage et on se souviendra aussi de sa livrée spéciale au sourire de requin pour le lancement des Sharklets.

 

Véritable pièce du patrimoine aéronautique français et européen, l’avion reconfiguré dans sa version d’origine sans wiglets sera donc conservé sur le territoire français et accessible au public au sein des collections du musée aéronautique Aeroscopia implanté à Blagnac.

 

Mardi c’est un exemplaire d’A340, le premier A340-600 [F-WWCA / CN360] qui a notamment servi de banc d’essai moteurs, qui intégrait la collection et demain ce sera le tour de l’A380 F-WWXL [MSN002], exemplaire qui aurait du être converti en version VIP pour le richissime prince saoudien, de rejoindre le tarmac du musée Aeroscopia. Affaire et article illustré à lire à >>> cette adresse <<<

—♦—

/// Airbus : la production d’A220 aux États-Unis débute à Mobile

/// DERNIERS ARTICLES

⇒ CHARGER PLUS D'ARTICLES

AAF /// END

visuels : French Painter et F.Péraudeau


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *