L’avionneur américain a annoncé ce mardi 22 octobre, le remplacement de Kevin McAllister et la nomination de Stan Deal au poste de Directeur Général de la division Boeing Aviation Commerciale. C’est le premier départ parmi les cadres dirigeants de Boeing depuis le début de la crise autour de son avion le plus vendu le 737 MAX, dont les deux crashs fin 2018 et début 2019 ont fait 346 victimes.

Boeing 737 MAX

Stan Deal a rejoint Boeing en 1986 ; il occupe les postes de vice-président exécutif de Boeing, ainsi que de Président-Directeur Général de la division Boeing Aviation Commerciale (BCA). Précédemment, Stan Deal assumait les fonctions de Président-Directeur Général de la division Boeing Services Globaux (BGS). Il est également membre du Conseil exécutif de Boeing. Stan Deal a dirigé l’entité BGS dès sa création en  novembre 2016 en tant que troisième division du Groupe dont la mission est de répondre aux besoins des clients commerciaux, gouvernementaux et spatiaux de Boeing dans le domaine des services.

/// La mise à jour du MCAS avance

Mardi dans la journée, Boeing publiait un communiqué sur l’avancement de la mise à jour du système de contrôle automatisé de l’assiette MCAS (Maneuvering Characteristics Augmentation System) du 737 MAX. « Nous avons actualisé le système MCAS en ajoutant trois couches de protection supplémentaires qui empêcheront que de tels accidents ne se reproduisent. (…) Le Groupe accomplit des progrès constants sur la deuxième mise à jour logicielle annoncée en juin relative au niveau de redondance des ordinateurs de commandes de vol. La semaine dernière, le Groupe a effectué avec succès un essai de vol de certification. » explique Boeing.

/// La pression s’accentue sur la direction

Boeing ne donne pas les raisons du départ de M. McAllister mais la pression s’accentue ces derniers jours sur l’avionneur américain depuis les révélations faites par la FAA sur l’existence de messages échangés entre deux pilotes de Boeing en 2016 sur des potentiels problèmes avec le système MCAS. Système pointé du doigts par les experts comme une cause probable ayant mené les deux avions à se crasher. D’autres départs parmi les cadres dirigeants du groupe pourraient suivre dans les prochaines semaines selon les observateurs.

Le PDG de Boeing Dennis Muilenburg, qui s’est vu il y a peu retiré sa casquette de Président du conseil d’administration du Groupe, sera d’ailleurs auditionné pour la première fois par les élus du Comité aux transports du Congrès américain le 30 octobre prochain.

—♦—

/// 737 MAX : des pilotes Boeing auraient identifié un problème du MCAS en 2016

/// DERNIERS ARTICLES

⇒ CHARGER PLUS D'ARTICLES

AAF /// END

visuels : G.Février et FAA



 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *