Après avoir déjà annoncé en septembre dernier son intention de réaliser l’équipement des fuselages d’A319 / A320 en Chine pour fournir sa FAL de Tianjin, Airbus et la Chine s’engageant à approfondir et élargir leur coopération dans le secteur aéronautique. Lors de la signature d’un nouveau protocole d’accord, l’avionneur européen a annoncé la montée en cadence de la FAL A320 et la finition en chine des A350 destinés au marché local à compter de 2021.

Ligne d'assemblage finale de Tianjin, Chine

Ligne d’assemblage finale de Tianjin, Chine

Selon l’objectif d’Airbus visant à atteindre une cadence de production globale de 63 appareils par mois pour la famille A320 en 2021, la chaîne d’assemblage final de la famille A320 d’Airbus à Tianjin (FAL Asia) augmentera sa cadence de production pour atteindre six appareils par mois d’ici fin 2019, soit une augmentation de 50 % par rapport à son concept initial. A ce jour, 450 appareils de la famille A320 ont été livrés depuis Tianjin aux clients chinois et asiatiques d’Airbus.

/// Finition et livraison d’A350 en Chine

Airbus a confirmé ce jour que son Centre d’Aménagement Commercial et de Livraison (C&DC – Completion and Delivery Centre) pour gros-porteurs de Tianjin pourra recevoir l’A350XWB à partir du second semestre 2020, pour une première livraison d’ici 2021.

Centre d'Aménagement Commercial et de Livraison A330 à Tianjin, en Chine

Centre d’Aménagement Commercial et de Livraison A330 à Tianjin, en Chine

Inauguré en septembre 2017, le centre finition qui devait se concentrer sur les A330 aura finalement la charge de terminer des A350, notamment l’aménagement cabine, la peinture avion et les essais en vol ainsi que la réception client et la livraison des appareils. Fin septembre l’A350 avait enregistré 913 commandes fermes de 51 clients, dont 331 de la part de clients de la région Asie-Pacifique.

/// Quelle coopération sur le très long-terme ?

La valeur totale de la coopération industrielle entre Airbus et l’industrie aéronautique chinoise a atteint 900 millions de dollars américains en 2018. Si le marché chinois de l’aviation affiche un énorme potentiel avec quelque 7 560 appareils neufs qui devraient être commandés au cours des 20 prochaines années, depuis 10 ans et l’ouverture en 2008 de la FAL de Tianjin pour servir les clients chinois et asiatiques, Airbus n’a cessé pour s’assurer de nouvelles commandes des opérateurs chinois de proposer en échange un peu de son savoir faire industriel. Un double jeu gagnant à court-terme que son homologue américain s’est toujours refusé de jouer pour ne pas servir les ambitions à long-terme de l’industrie aéronautique chinoise. Le pays pourrait en effet avoir tout intérêt dès qu’il le pourra, à donner congés à l’avionneur européen pour construire lui même la majorité, voir l’ensemble des appareils destinés à son marché.

—♦—

/// Airbus souhaite équiper les fuselages d’A319 / A320 en Chine

/// DERNIERS ARTICLES

⇒ CHARGER PLUS D'ARTICLES

AAF /// END

visuels : C.Alloing et Airbus et AAF



 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *