La rédaction vous propose un nouveau test de jeu vidéo avec War Thunder, un simulateur de combat aérien, terrestre et naval qui vous mettra aux commandes de machines ayant participé à la seconde guerre mondiale, et même plus. Un classique du genre dont l’accès reste gratuit et qui s’enrichit encore une fois pour proposer un univers de jeu toujours plus interactif et immersif. En plus, bénéficiez avec actu-aero.fr d’avantages exclusifs comprenant un véhicule premium au choix et 3 jours de compte premium. Pour en profiter, rendez-vous en fin de dossier.

Que vous connaissiez déjà cette distribution ou que vous la découvriez aujourd’hui, embarquement immédiat pour un tour d’horizon complet de War Thunder et une présentation des nouveautés de la dernière mise à jour. Noël est bien passé mais tous les cadeaux n’ont pas encore été distribués.. vous pourrez vous lancer dans la bataille en créant gratuitement un compte qui vous permettra non seulement de tester les fonctionnalités Premium du jeu mais surtout de bénéficier gratuitement d’un véhicule offert (char, navire ou avion) dont le D.510 du pilote français Gabriel Pallier, qui est une variante du Dewoitine D.510, dernier chasseur à train fixe et cockpit ouvert utilisé par l’armée de l’air française, lui aussi présent dans War Thunder.

 

Aussi nous précisons que cet article n’est pas sponsorisé, mais que le studio Gaijin Entertainment nous a gentiment fourni diverses ressources qui nous ont permis de réaliser ce test qui se veut être le plus objectif et complet possible.

/// Présentation

Figure de proue de Gaijin Entertainment (Crossout, Star Conflict, Cuisine Royale, Enlisted), War Thunder vous propose de prendre les commandes d’avions, de blindés et de navires de guerre du siècle dernier. C’est un jeu en ligne massivement multijoueur (MMO) gratuit, disponible sur PC Windows-MacOS-Linux, Playstation 4 et Xbox One. Son développement commença dès 2009, et le jeu fut accessible en version bêta ouverte dès 2013 pour être officialisé en 2016 (on vous l’accorde, ça fait quelques dates à retenir). Il fut conçu avec l’expérience acquise sur d’autres jeux développés par le studio (IL-2 Sturmovik: Birds of Prey, Apache Air Assault et Birds of Steel), qui furent très bien reçus par les critiques dans le passé. Récemment, War Thunder accueillait les avions des forces aériennes suédoises à découvrir dans cette petite bande annonce.

/// Jouabilité

War Thunder vous permet de vous mettre aux commandes afin d’affronter d’autres joueurs en ligne, en prenant part à différents types de batailles :

Tout d’abord, les batailles aériennes. Ces dernières font s’affronter deux escadrilles qui doivent accomplir différents types d’objectifs pour remporter la victoire : supériorité aérienne, attaque au sol, destruction de bases, apport de soutien rapproché aux forces terrestres (ici contrôlées par l’ordinateur), etc.

 

Viennent ensuite les batailles terrestres ou navales, où les joueurs contrôlent des chars ou des navires de guerre. Toutefois notons que ces batailles dites « mixtes » incluent également des avions et même des hélicoptères pilotés par les joueurs ! En fait, au fur-et-à-mesure de la partie, vos actions (éliminations, captures, etc..) vont vous faire gagner des points qui vous permettront soit de changer de véhicule, soit de prendre les commandes d’un avion ou d’un hélicoptère. Ces batailles « mixtes » ainsi que les batailles aériennes classiques sont proposées dans trois modes de difficulté :

1.      Arcade, où le joueur est guidé par une aide à la visée en avion et dispose d’une aide à la pénétration en batailles terrestres, qui lui permet de voir si ses coups peuvent endommager les blindés ennemis. La physique du jeu et les suspensions des véhicules terrestres sont modifiées et sont moins réalistes. Les joueurs peuvent également voir les pseudos de leurs adversaires au-dessus de leur véhicule.

2.      Réaliste, où la physique du jeu et le comportement des véhicules sont bien plus réalistes par rapport à la réalité. Les joueurs ne disposent d’aucune forme d’aide à la visée et doivent prendre en compte la pénétration des munitions de leur véhicule. Ils ne voient plus les pseudos des chars, des avions et des navires ennemis en batailles mixtes. Par contre, en batailles aériennes, ils aperçoivent celui des avions ennemis et des unités terrestres (contrôlées par l’ordinateur) si ces derniers sont dans le champ de vision du pilote et/ou du reste de l’équipage. Par exemple, les avions volant à très basse altitude ont plus de chance d’être invisibles que ceux qui volent à moyenne et haute altitude. Notons aussi qu’en bataille aérienne réaliste, une partie des avions décolle de l’aérodrome, il faudra donc décoller, et atterrir si l’on veut recharger ses armes et se ravitailler.

3.      Simulateur, où tout est fait pour fournir une expérience la plus réaliste possible au joueur. Tout comme en mode réaliste, il faudra prendre en compte le carburant (uniquement en bataille aérienne) ainsi que les réserves de munitions. Vous ne pouvez voler qu’en vue cockpit en avion et vous ne disposez que de la vue du commandant de char ou du conducteur au sol. Plus de pseudos au-dessus des joueurs ennemis ou des alliés pour se repérer dans le ciel, à vous d’identifier les cibles et de communiquer avec vos alliés avant d’engager et de tirer.

Notons aussi la présence du mode Enduring Confrontation, exclusif aux batailles aériennes en difficulté Simulateur. Chaque partie pouvant durer plusieurs heures (les joueurs peuvent rejoindre ou quitter une de ces parties sans attendre la fin, vu la durée de ces dernières), ce dernier simule un théâtre d’opérations à grande échelle sur une carte où des armées contrôlées par l’ordinateur font avancer la ligne de front. À vous d’intercepter les bombardiers, les chars ou les navires ennemis pour faire reculer l’adversaire et gagner des points (avec les crédits & points de recherches qui vont avec !). Très novateur, c’est très clairement le mode de jeu le plus intéressant de tous selon nous, et l’on regrette qu’il ne soit pas implémenté pour la difficulté réaliste avec des paramètres plus accessibles pour ce type de joueurs.

/// Progression et économie

Tout d’abord, l’expérience de jeu offerte par War Thunder se veut complète et totalement gratuite. Seul revers de médaille : débloquer de nouveaux véhicules va vous prendre beaucoup, beaucoup de temps. Que vous perdiez ou remportiez la partie importe peu car vous gagnez un nombre de récompenses proportionnel à la performance réalisée durant la bataille. La récompense est constituée de points de recherche qui permettent de rechercher des véhicules d’un niveau supérieur, mais également de crédits (appelés Silver Lions) qui permettent d’acheter lesdits véhicules et d’entraîner leurs équipages lorsque leur recherche est terminée pour les ajouter à votre arsenal. Précisons que l’expérience acquise en recherchant les chars ne peut être dépensée dans la recherche d’avions, d’hélicoptères ou de navires et vice-versa. Elle ne peut pas non plus être dépensée d’un pays à l’autre. Donc si vous recherchez les chars français, vous ne pouvez pas dépenser l’expérience gagnée dans les chars allemands. Toutefois, le temps de recherche peut-être considérablement réduit grâce à l’achat de véhicules dits « premiums », ou encore d’un compte premium avec de l’argent réel, qui vous permet de gagner plus de Silver Lions et de points de recherche. Ces véhicules qui sont généralement des prototypes ou des véhicules capturés n’offrent pas forcément d’avantages réels sur leurs homologues « standards ». Leur rôle est simplement d’apporter plus de récompenses aux joueurs, en plus de donner un aspect « collector » à leur flotte d’appareils. Quant au compte premium, c’est un boost de récompenses qui peut être cumulé avec celui offert par les véhicules premiums, permettant d’obtenir une récompense encore plus importante.

/// Les véhicules

 

Attardons-nous désormais sur les véhicules : actuellement divisés en neuf nations, il y en a beaucoup. War Thunder regroupe une collection hallucinante d’avions, de blindés, de navires et d’hélicoptères. En fait, jamais autant de véhicules n’ont été regroupés tous ensemble dans un jeu vidéo : on en compte pas moins de 1 600 ! Leur modélisation est d’ailleurs très fidèle à la réalité, y compris les cockpits de la majorité des appareils du jeu à l’exception hélas d’une partie des bombardiers qui se font attendre. Sachez que vos avions sont personnalisables avec des décalcomanies et des camouflages ! Les chars peuvent également être décorés avec des décorations 3D (buissons, armes, casques et autres choses plus insolites..). Pour en revenir aux véhicules disponibles, si l’on retrouve des chars d’assaut et des hélicoptères de la fin du dernier siècle, les avions acculent malheureusement un certain retard : voir un char américain de la Guerre du Golf survolé par un jet des années 60, c’est tout de suite très déroutant. Bien-sûr, il va de soi que des avions de plus en plus modernes arrivent au fur-et-à-mesure des mises à jour afin de combler cet écart technologique.

 

Enfin, petite parenthèse sur les véhicules français ! Si les navires de la Marine Nationale se font attendre (l’ajout des forces navales est encore assez récent), sachez que le soft propose une belle ribambelle d’avions et de chars de chez nos constructeurs. Vous prendrez un véritable plaisir à vous installer dans le cockpit d’un Dewoitine 520, d’un Ouragan ou d’un Super Mystère, aux côtés des différents avions américains que nos armées ont pu opérer. Si toutefois vous êtes plus terre à terre, rien ne vous empêche de prendre les commandes d’un char B1 bis, d’un AMX-13 ou même d’un AMX-30. Bien-sûr, l’objet de toutes vos convoitises sera sûrement le char Leclerc, véritable Saint Graal des forces françaises.

 

/// Évolutions récentes et mises à jours

Les derniers mois furent très chargés pour War Thunder ! Effectivement, le jeu fut profondément changé avec des ajouts très conséquents : tout d’abord, la nation chinoise est arrivée avec ses arbres aériens et terrestres, bien fournis, mais comprenant tout de même de nombreuses machines déjà disponibles dans les arbres des autres pays. Un peu redondante, elle rassemble les véhicules des forces nationalistes et communistes, avec toutefois quelques éléments assez exotiques. Ensuite, les jets supersoniques sont enfin là, permettant aux pilotes les plus chevronnés de monter à bord des F4 Phantom américains et Mig-21 soviétique. On regrettera toutefois que la France n’ait pas encore d’équivalent notable. Mentionnons également l’impressionnant moteur son, qui permet une immersion inégalée. Jamais un champ de bataille n’aura été si immersif, malgré quelques petits bugs occasionnels avec ce dernier. Enfin, les derniers travaux de Gaijin se sont portés sur la nation suédoise, notamment son arbre aérien ainsi que deux chars d’assaut (ces deux derniers étant payants, afin de préparer l’arrivée des blindés suédois). La Suède, bien plus exotique que la Chine, apporte la bouffée d’air frais dont avait besoin le jeu, avec des matériels atypiques et méconnus qui raviront sûrement nombre d’entre vous. Nous sommes impatients de voir le Draken et le Viggen, encore absents, ainsi que les chars d’assaut suédois, que l’on suppose prévus pour la prochaine mise à jour. L’année 2019 aura été très complète, et il nous tarde de voir ce que nous réserve les développeurs de War Thunder l’année prochaine. Et restez à l’affût : le grondement du Mirage se fait entendre à l’horizon.. !

 

/// Conclusion

♥ On aime :

  1. L’immense variété de véhicules disponibles, qui est très clairement le gros point fort du jeu. Notons également leur modélisation 3D quasi parfaite qui comblera les joueurs, mais aussi les amateurs de modélisme ou encore les dessinateurs.
  2. Les batailles mixtes air-sol et air-mer, où les aviateurs peuvent côtoyer des tankistes ou des marins.
  3. L’aspect technique : les graphismes qui, quand ils sont poussés au maximum, nous montrent de très jolies choses, et le moteur son, encore en expérimentation, qui permet une immersion sonore jusque-là inégalée.
  4. Le support complet pour une grande variété de matériels de jeu (clavier/souris, manettes de jeu, joysticks et plus) entièrement personnalisable, même sur consoles.
  5. Pouvoir jouer gratuitement, et ce sur Windows, macOS, Linux, Xbox One et Playstation
  6. Les divers événements communautaires (saisonniers, anniversaires, célébrations, etc..), qui mettent à l’honneur les forces armées de nombreux pays, mais qui permettent aussi aux joueurs de gagner plusieurs véhicules premiums chaque année.
  7. L’équipe francophone très impliquée, majoritairement bénévole, qui permet à la communauté française de bénéficier d’une traduction de qualité régulièrement mise à jour, d’un accès aux actualités du jeu ainsi qu’au support technique en Français.
  8. Le forum, où les joueurs peuvent échanger avec les développeurs et suggérer de nouveaux véhicules, de nouvelles mécaniques, et bien plus !

♠ On aime moins :

  1. L’accès aux véhicules de hauts rangs qui prend beaucoup de temps, surtout sans compte et véhicules premiums.
  2. Les problèmes d’équilibrage qui entachent le mode réaliste, notamment en batailles terrestres.
  3. Les petits trucs réclamés par la communauté depuis plusieurs années et qui n’ont toujours pas été ajoutés : version Razorback du P-47, B-26 Marauder, cockpits pour les bombardiers, emplacements supplémentaires pour les décalcomanies.. des petites choses qui traînent et qui s’accumulent.
  4. Certains modes de jeu parfois répétitifs. À quand l’apparition permanente de l’Enduring Confrontation en mode réaliste ?

Souvent comparé à d’autres jeux par le passé, War Thunder est pourtant devenu un jeu unique en son genre : de nombreuses années de développement appuyées par une communauté de joueurs très impliquée lui ont permis de se démarquer des autres titres. Proposant une variété de véhicules hallucinante et fidèlement modélisés, il a su s’imposer et devenir l’un des meilleurs jeux-vidéos de véhicules militaires. Toutefois, un jeu aussi riche, toujours en perpétuelle évolution est parfois entaché par certains problèmes techniques, des petites choses qui manquent par-ci par-là ou encore des fonctionnalités parfois quelque peu maladroites qui ont besoin d’équilibrage après leur ajout. Cela dit, la direction actuelle prise par son équipe de développement semble promettre le jeu à un bel avenir, et ce dernier se peaufine à chaque mise à jour.

/// Envie de rejoindre l’aventure War Thunder ? Créez un compte et jouez gratuitement !

Inscrivez-vous et téléchargez le jeu gratuitement via le lien ci-dessous pour bénéficier d’avantages exclusifs comprenant un véhicule premium au choix (dont une variante du Dewoitine D.510) ainsi que 3 jours de compte premium.

Le champ de batailles n’attend plus que vous via le lien cadeau War Thunder /// AAF !

/// Remerciements

Merci au studio Gaijin Entertainment pour les moyens mis à notre disposition qui nous ont permis de tester le jeu sous toutes ses coutures et dans les meilleurs conditions possibles. Nous remercions également Antoine, Loïc, PF, Séb, Guillaume et les autres (joueurs) pour leur aide dans la réalisation des visuels !

Hugo P. pour /// AAF

—♦—

/// DERNIERS ARTICLES

⇒ CHARGER PLUS D'ARTICLES

AAF /// END

visuels : captures du jeu War Thunder – Gaijin Entertainment

Cyber monday


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *