L’avionneur américain Boeing devait réaliser cette semaine le premier vol d’essais de son nouveau gros porteur  777X au départ de « Paine Field », l’aéroport d’Everett dans l’État de Washington, près de Seattle aux États-Unis, sur lequel Boeing construit les 747-8, 777 et 787. Après deux reports, jeudi et vendredi pour mauvaise météo, Boeing a finalement réalisé avec succès le premier décollage de son prototype de 777X ce samedi. [Voir le Replay plus bas dans l’article]

Lancé en 2013 lors du salon aéronautique de Dubaï, le 777X est une version rallongée du Boeing 777-300 qui intègre des développements spécifiques au 787, notamment son aile, pour proposer le le plus grand biréacteur du marché et couper l’herbe sous le pied de l’Airbus A350-1000.

Cet avion aux dimensions hors normes doit offrir aux compagnies aériennes une consommation de carburant et des coûts d’exploitation inférieurs de 12% à ceux des avions concurrents. Une performance possible grâce à l’introduction des dernières technologies de motorisation avec un nouveau moteur développé spécifiquement par General Electric Aviation, le GE9X,le plus gros et le plus économe moteur d’avion commercial de tous les temps. A titre de comparaison avec le 747-8, le 777X offrirait un coût en carburant par siège inférieur de 30 %.

 

Autre innovation, l’aile du 777x de par sa taille a du être équipé d’un dispositif de bout d’aile repliable au sol pour limiter son emprise au sol et stationner sans difficulté   sur le tarmac des aéroports accueillant déjà des 777 malgré ses 72 mètres d’envergure. Une fois l’extrémité des ailes repliée l’envergure du 777X passe en effet à seulement 64.8 m.

/// Plus de passagers que l’A350

Le 777X doit être décliné par Boeing en deux versions : le 777-9 d’une longueur de 77 m pour 426 passagers avec une cabine à deux classes avec une autonomie de 7 600 milles marins (14 075 kilomètres) et le 777-8 qui sera en capacité d’accueillir 384 passagers. Le lancement de ce dernier est reporté après 2022. Les deux versions du 777X telles que présentée par Boeing offrirait ainsi d’avantage de sièges que l’A350-1000 dont la configuration typique avec une cabine deux classes est comprise entre 350 et 410 sièges.

/// Un an de retard et des commandes qui peinent à décoller

Le 777X cumule déjà un an de retard notamment pour des problèmes rencontrés avec son moteur GE9X et suite à l’incident intervenu durant le premier test de pressurisation au sol au cours duquel la porte cargo avait lâchée. Une situation qui a conduit Boeing en mars 2019 à annuler le Roll-Out (la présentation publique) de l’avion. Son entrée en service est maintenant attendue en 2021.

 

Le 777X est affiché au tarif catalogue de 410,2 M$ pour le 777-8X et 442,2 M$ pour le 777-9X, auquel il faut ajouter la somme de 41,4 M$ par moteur GE9X (au tarif 2016). Le programme cumule aujourd’hui 309 commandes :

  • 20 777X-9 pour Lufthansa
  • 25 777X-9 pour Etihad Airways (qui pourrait être annulée)
  • 21 777X-9 pour Cathay Pacific
  • 115 pour Emirates (après  la conversion de 35 exemplaires en 787-9)
  • 60 pour Qatar Airways (10 777X-9 et 50 777X-8)
  • 20 777X-9 pour ANA  (All Nippon Airways)
  • 10 777X-8 pour un client anonyme
  • 20 777X-9 pour Singapore Airlines
  • 18 777X-9 pour British Airways

— Revoir le premier vol du Boeing 777X en vidéo —

Comme évoqué plus haut, le premier 777X devait s’envoler d’Everett ce jeudi (vol reporté), puis vendredi mais un vent trop important au regard des équipes d’essais a dans un premier temps retardé le vol avant que Boeing n’annonce pour la seconde fois son report à une date ultérieure. L’avion a passé plus de trois heures sous les yeux du public près à entrer sur la piste mais la prudence l’a finalement emporté.

 

Une fenêtre avec une météo plus clémente sur la région de Seattle s’est présentée le lendemain et le premier décollage du 777X a finalement pu avoir lieu samedi 25 janvier 2020. Pour cette première l’avion devait effectuer un vol de 5 heures dans la région avant de revenir se poser. Le vol s’est semble-t-il déroulé sans encombre. Un succès pour l’avionneur américain toujours fragilisé par la crise du MAX.

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles

AAF /// END

visuels : Boeing et R.Khanna-Prade

Offres incroyables code promo 24HOURS


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *