Suite à l’extension  de la crise du COVID-19 et aux contraintes à la circulation des personnes imposées dans de nombreux pays partout sur la planète et en Europe, le groupe franco-néerlandais Air France-KLM annonce des  mesures d’exception pour limiter son activité dans les prochains jours et qui conduirait le groupe à mettre au chômage partiel près de 80% de ses employés selon des informations de nos confrères du journal Le Monde.  Air France – KLM emploie près de 40 000 salariés.

Face à ces restrictions croissantes sur la possibilité de voyager et à une demande fortement orientée à la baisse qui se sont traduites sur les dernières semaines par une baisse du trafic et des ventes, le groupe Air France- KLM va devoir au cours des prochains jours réduire progressivement son activité de manière très significative, avec une offre en sièges kilomètres offerts (SKO) qui pourrait baisser entre -70% et -90%.

 

Une baisse de capacités actuellement programmée pour une durée de 2 mois et qui impose aux compagnies du groupe d’immobiliser une majeur partie de leur flotte dans les prochains jours. Air France va ainsi immobiliser l’ensemble de sa flotte d’Airbus A380 (9) et KLM ses 13 exemplaires de Boeing 747.

/// Réduire les dépenses et assurer la trésorerie

Air France – KLM a d’ores et déjà engagé des mesures économiques fortes pour sécuriser  sa trésorerie et faire face à cette situation dont un additionnel d’économies qui génèrera au cours de l’année 2020 quelques 200 millions d’euros, accompagnés de 350 millions d’euros de réduction de son plan d’investissement. Son PDG, Benjamin Smith a annoncé aux salariés la baisse de rémunération de 25%. La semaine dernière, le groupe a contracté un total de 1,1 milliard d’euros de crédit renouvelable et KLM de son côté un montant de 665 millions d’euros de crédit.

B737 KLM décolle en arrière plan d'un A320 Air France

Le 12 mars dernier le groupe franco-néerlandais et ses filiales disposaient ainsi de 6 milliards d’euros de liquidités mais très affaiblie en bourse depuis la fin janvier et comme l’ensemble des transporteurs aériens dans le monde, il épuise rapidement sa trésorerie. La chute du cours de l’action en bourse depuis la fin janvier, qui a perdu 50% de sa valeur, met le groupe à la merci d’un rachat et devrait contraindre l’Etat français à augmenter sa participation dans l’entreprise pour la recapitaliser. Pas d’annonce officielle n’a pour l’instant été faite par le gouvernement français qui devra agir en coordination avec son homologue, l’état néerlandais, également actionnaire d’Air France-KLM.

Ce mardi 17 mars, le gouvernement italien a carrément annoncé la nationalisation de la compagnie aérienne nationale Alitalia, en déshérence depuis plusieurs années et que la crise sanitaire a fait mettre les deux genoux à terre.

A330 Alitalia


Conseils aux Voyageurs et les informations actualisées par pays sont à retrouver sur le site du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères français, à cette adresse :

www.diplomatie.gouv.fr/fr/conseils-aux-voyageurs/

Toutes les réponses aux questions que vous vous posez sur le Coronavirus COVID-19 et sur le dispositif de confinement en France sont à retrouver sur le site du gouvernement à cette adresse :

www.gouvernement.fr/info-coronavirus

—♦—

/// Coronavirus : le groupe Air France – KLM maintient des vols vers les USA

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles

AAF /// END

visuels : AAF, V.Massé, G.Février, JB.Rouer et G.Carré



 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *