Après avoir annoncé hier son intention de réduire de 90% son programme de vols des deux prochains mois en mettant en chômage partiel 80% de ses salariés, le groupe Air France – KLM a décidé de suspendre toutes les opérations de ses filiales Air France HOP et Transavia d’ici la fin de la semaine selon des informations de nos confrères du journal La Tribune.

F-GZHD B737-800 TRANSAVIA FRANCE

Dans une lettre interne adressée aux employés que s’est procuré le journal La Tribune, Pierre-Olivier Bandet, le PDG de HOP, écrit que « L’activité aérienne de HOP va continuer de se réduire fortement pour être totalement suspendue d’ici à la fin de la semaine. »

D’autres compagnies aériennes en Europe ont déjà annoncé l’arrêt complet de leurs opérations aériennes durant la crise sanitaire, à commencer par Brussels Airlines jusqu’à mi-avril et Austrian Airlines jusqu’à fin mars, toutes deux filiales du groupe Lufthansa, mais également le spécialiste des vols 100% entre la France et New-York, La Compagnie, qui suspend ses vols jusqu’à mi-avril.

Boeing 737-800 Norwegian LN-NIJ © Guillaume Février - reproduction interdite

/// Les low lost lourdement impactées

Les transporteurs low cost devraient aussi payer un lourd tribu durant la crise sanitaire. EasyJet a pris des mesures importantes pour réduire au maximum les coûts et dépenses non critiques de son activité. « Nous avons dû procéder à un nombre important d’annulations supplémentaires. Ces annulations se poursuivront dans un avenir proche et pourraient entraîner l’immobilisation de la majorité de la flotte easyJet. »

De son côté l’irlandaise Ryanair prévoit une réduction de 80% de ses vols en avril et mai,  « voire tous les vols du groupe » et a fait savoir que la totalité de sa flotte resterait probablement clouée au sol à compter du mardi 24 mars 00h00.

On retiendra aussi en ce début de cette semaine l’annonce de Norwegian qui a licencié « temporairement » quelques 7300 salarié, soit environ 90% de ses effectifs.

Plus globalement, tous types de transporteurs confondus, la crise sanitaire du Covid-19 pourrait selon les estimations des économistes coûter plus de 200 milliards de dollars au niveau mondial.

—♦—

/// Air France-KLM : activité réduite de 90% et chômage partiel pour 80% des salariés

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles

AAF /// END

visuels : G.Février



 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *