Le groupe Arianespace et l’opérateur de satellites Intelsat viennent de signer un accord pour deux nouveaux lancements depuis le Centre spatial guyanais de Kourou avec trois satellites fonctionnant dans la portion supérieure de la bande C. 

La première mission pour Arianespace, avec Ariane 5, se déroulera en 2022 et transportera les satellites Galaxy 35 et Galaxy 36 superposés l’un sur l’autre. La seconde est programmée en 2023 avec le lanceur Ariane 64 (version à 4 boosters latéraux) qui placera en orbite Galaxy 37. Il s’agit pour Intelsat du premier contrat signé pour une mission avec un lanceur Ariane 6.

Les trois satellites de télécommunications concernés par ce contrat seront construits en Californie par Maxar Technologies et  fonctionneront dans la portion supérieure de la bande C. Rappelons en effet la réaffectation en début d’année par le régulateur américain des télécommunications, la Federal Communications Commission (FCC), de la portion inférieure de la bande C pour la mettre à disposition des opérateurs de réseaux mobiles 5G aux États-Unis et ainsi accélérer le déploiement de la technologie et des services.

À ce jour, Arianespace a mis en orbite 62 satellites pour le compte d’Intelsat qui est client  depuis 1983, dont la dernière s’est déroulée avec succès le 15 août dernier (VA253) avec Ariane 5 et le satellite Galaxy 30. Un lancement qui a pu être observé en toute sécurité par l’équipage et les passagers d’un Boeing 777 Air France en vol dans la région au moment du tir.

Separateur fin article

/// Ariane 6 bénéficiera d’un navire cargo à voiles pour rejoindre Kourou

visuel : Arianespace

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *