L’industriel Thales Alenia Space a sélectionné Airbus pour la construction de l’instrument radar avancé de la mission Copernicus ROSE-L (Radar Observatory System for Europe in L-band => Système d’observatoire radar pour l’Europe en bande L). Un contrat qui s’élève à environ 190 millions d’euros.

C’est la filiale du groupe Airbus Defence and Space, qui dirigera un consortium industriel de neuf pays pour la fabrication de l’instrument.

La mission Copernicus ROSE-L, dont le lancement est prévu en juillet 2027, embarquera un radar très performant à synthèse d’ouverture et réseau phasé actif qui assurera la surveillance diurne et nocturne des terres, des océans et des glaces depuis un orbite polaire à 690 km. Il utilisera des techniques radar avancées, notamment la polarimétrie et l’interférométrie et bénéficiera de la plus grande antenne radar plane jamais construite (11 mètres sur 3,6 mètres) pour fournir des images plus fréquentes avec une résolution spatiale et une sensibilité élevées. 

Durant 7,5 ans, la mission ROSE-L fournira ainsi des données importantes sur l’humidité des sols, l’agriculture, la sécurité alimentaire, la biomasse forestière et les changements d’utilisation des terres mais aussi concernant la surveillance de la calotte glaciaire et des glaciers polaires, l’étendue de la glace de mer et la couverture neigeuse des pôles.

Rappelons qu’Airbus est responsable des engins spatiaux ou de la charge utile de 3 des 6 nouvelles missions Copernicus dans le domaine de l’environnement et de l’observation de la Terre : LSTM, CRISTAL et ROSE-L.

Separateur fin article

visuels : Thales Alenia Space

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *