Le projet propulsion hybride à hydrogène pour aéronefs interurbains et véhicules légers porté par l’industriel français Avions Mauboussin a été sélectionné par l’Etat dans le cadre de l’appel à projets adossé au plan de soutien aux investissements de la filière aéronautique française. Le projet Zéphyr d’Avions Mauboussin vise à créer la première chaîne de propulsion composée de deux éléments ne rejetant aucun élément nocif qui pourrait ainsi moderniser les systèmes de propulsion de trois secteurs des transports à savoir aérien, terrestre et maritime.

L’industriel implanté depuis 2017 à Belfort, en région Bourgogne-Franche-Comté, a déposé début novembre 2020 la candidature de son projet Zéphyr afin qu’il soit instruit par la DGE et la direction national de Bpifrance, fait partie des lauréats du « plan de relance pour l’industrie » aéronautique et décroche un financement à hauteur de 800 000 euros.

Le projet Zéphyr s’étendra jusqu’à fin 2024 et se déroulera en trois phases : électrique, hybride, hydrogène. L’investissement portera principalement sur la recherche et développement pour couvrir la conception de la chaîne de traction ; les achats des composants ; la fabrication d’un démonstrateur ; les essais sur banc puis sur avion au sol et dans un second temps sur la conception et/ou l’adaptation de bancs d’essais.

/// Technologie de rupture pour une propulsion décarbonée

Le projet de propulsion Zéphyr d’Avions Mauboussin doit lui permettre de figurer parmi les acteurs mondiaux de premier plan du marché de la mobilité décarbonée en développant une technologie de rupture qui combinera un maximum d’avantages : propulsion électrique, autonomie, légèreté avec une partie thermique beaucoup moins lourde qu’une pile à combustible, robustesse et simplicité.

La propulsion Zéphyr doit en premier lieu s’adapter sur les avions et drones proposés par Avions Mauboussin pour les secteurs civils, militaires et commerciaux. Elle combinera une partie thermique à haut rendement pour offrir un grand rayon d’action tandis que le bloc électrique réduira les nuisances environnementales et pourra ainsi répondre aux besoins des secteurs aérien, terrestre et maritime en matière de réduction de l’empreinte environnementale.

Rappelons que Avions Mauboussin s’engage dans la mobilité aérienne interurbaine et écoresponsable de demain en développant deux programmes industriels : l’Alérion M1h, biplace hybride à hydrogène et l’Alcyon M3c, avion hybride à hydrogène de 6 places.

 

Le premier bénéficiera d’une propulsion Zéphyr dans sa version multimoteur, d’une puissance de 80 kW environ et de 400 kW environ pour l’Alcyon M3c.

 

La propulsion hybride hydrogène Zéphyr sera mise en œuvre sur la future gamme d’avions hybrides d’Avions Mauboussin et devrait ainsi permettre la mise en marché de l’Alérion M1h en 2025, le premier des Avions Mauboussin,  pour la version hybride kérosène et 2027 en hybride hydrogène. L’Alcyon M3c dont le lancement est prévu en 2026 pour la version hybride kérosène, devrait ensuite bénéficier en  2028 d’une propulsion hybride hydrogène.

Calendrier des deux programmes

Calendrier des deux programmes

Plus d’infos sur les programmes d’Avions Mauboussin dans l’article si-dessous :

/// France : Avions Mauboussin lance deux avions hybrides à hydrogène

Separateur fin article

visuels : Avion Mauboussin

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Voyages ✈︎ ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *