L’avionneur européen se prépare à effectuer cette année les premières livraisons de gros-porteurs A350 depuis le centre d’aménagement commercial et de livraison implanté sur son site de Tianjin, en Chine.

L’avion MSN452 (B-323H) destiné à la compagnie China Eastern, qui arborait depuis quelques semaines un autocollant «1er A350 livré depuis la Chine» sur son fuselage, a donc décollé de Toulouse hier pour rejoindre l’Empire du Milieu. (Voir vidéo en fin d’article)

A350-941 China Eastern (F-WZNS / B-323H / msn452)

A350-941 China Eastern (F-WZNS / B-323H / msn452)

La compagnie chinoise qui exploite actuellement 8 A350-900 et détient des droits d’achat pour 3 autres exemplaires, a de son côté réalisé le 18 avril un premier vol de convoyage (numéro de vol MU9001) d’un autre exemplaire d’A350-900 (B-321J / MSN423) qui doit également être terminé, et sans doute officiellement livré depuis Tianjin.

Les deux premiers avions ont quitté Toulouse une fois peints mais il est prévu, selon nos informations, que le 3eme A350 restant à livrer à China Eastern soit peint sur place à TSN (Tianjin Binhai International Airport).

/// Du premier A320 chinois à l’A350

Près de 14 ans après l’ouverture d’une chaîne d’assemblage finale en Chine pour la famille A320, où sont prioritairement fabriqués les avions moyen-courriers des compagnies implantées en Asie, l’avionneur avait inauguré en septembre 2017 un centre d’aménagement cabine et de livraisons pour A330 dans l’expansion de son partenariat stratégique avec la Chine.

Ce centre, qu’Airbus présentait à l’époque sans vraiment convaincre comme étant uniquement destiné aux A330 dans le cadre de l’expansion de son partenariat stratégique avec la Chine, est chargé des activités de finition des avions assemblés à Toulouse, notamment l’aménagement cabine, la peinture et réalise aussi les essais en vol, ainsi que les vols d’acceptation avec le client jusqu’à la livraison de l’aéronef à son exploitant.

Centre d'Aménagement Commercial et de Livraison A330 à Tianjin,, en Chine

1ère livraison A330 depuis Tianjin, en 2017

Un coup stratégique pour saisir au vol de nouvelles commandes et décrocher son grand rival américain Boeing qui, de son côté, s’est toujours refusé à assembler ses appareils  en dehors de son territoire national.

Et voilà qu’à présent, Airbus propose dans ce centre la finition et la livraison de l’A350,  fleuron de sa gamme et de l’industrie aéronautique commerciale européenne. L’annonce d’un démarrage des finitions en chine pour l’A350 destinés au marché local a été faite par Airbus en octobre 2019, au moment de la signature d’un nouveau protocole d’accord concernant la montée en cadence de la FAL A320 de Tianjin. Une nouvelle concession faite dans un contexte où l’industrie aéronautique du pays progresse rapidement pour servir son marché intérieur avec ses propres avions de nouvelle génération (NDRL : avec le Comac C919) et vise probablement le développement à plus ou moins long terme du premier gros-porteur chinois.

Rappelons aussi que le déficit commercial de l’Union européenne (UE) vis-à-vis de la Chine n’a cessé de progresser depuis 2016 pour atteindre environ 150 milliards d’euros par an, avec des exportations chinoises au cours des dernières années en moyenne deux fois plus élevées que celle de l’Union européenne vers la Chine, comme l’explique Antoine Bondaz, docteur en sciences politiques, spécialiste de la Chine à nos confrères d’Euronews.

Separateur fin article

visuels : T.Pougheon, Eurospot et Airbus

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *