Ce mardi 4 mai, l’armée égyptienne confirme dans un communiqué l’achat à la France de 30 avions de combat Rafale construits par Dassault Aviation, pour un montant de près de 4 milliards d’euros. Une délégation égyptienne doit être reçue aujourd’hui à Bercy pour la signature de l’accord.

« L’Egypte et la France ont signé un contrat de fourniture de 30 avions Rafale », annonce le communiqué de l’armée égyptienne, qui a déjà acheté en 2015 un premier lot de 24 exemplaires de Rafale français sur étagère (16 biplaces et 8 monoplaces).

Selon des documents gouvernementaux égyptiens révélés lundi par le site internet d’investigation français Dispose, la transaction d’un montant de 3,95 milliards d’euros serait financée par l’intermédiaire d’un prêt sur dix ans garanti à hauteur de 85 % par l’hexagone.

Trois Rafale égyptiens en formation

Trois Rafale égyptiens en formation

Dassault Aviation Rafale DM égyptien

Dassault Aviation Rafale DM égyptien

Avec à terme une flotte de 54 exemplaires, l’Armée de l’Air Égyptienne procédera à terme la seconde plus grande flotte de Rafale au monde, après l’Armée de l’Air et de l’Espace française.

L’Égypte est client de Dassault Aviation depuis les années 70. Après le Mirage 5, l’Alpha Jet et le Mirage 2000, le Rafale est le 4ème avion Dassault à voler sous les cocardes égyptiennes. Comme pour le Rafale, l’Égypte avait été le premier client export du Mirage 2000.

Cette nouvelle vente confirme l’engouement à l’export pour le Rafale, après la première commande égyptienne, suivie par le Qatar qui a acheté 36 appareils et les 36 aéronefs commandés par l’Inde. 

L’avion de chasse français de 4e génération semble désormais également séduire en Europe. Plus tôt cette année la Grèce a officialisé son acquisition de 18 Rafale, dont 12 exemplaires d’occasion issus des flottes de l’Armée française.

Rafale sur le stand Dassault au Bourget

Le Rafale est par ailleurs actuellement en compétition dans plusieurs pays européens, comme en Suisse pour le remplacement des F-18, en Finlande, en Croatie et l’Ukraine songerait à en acheter une trentaine d’exemplaires.

L’avionneur français travaille actuellement sur le standard F4 de son avion de combat. Ce standard doit équiper à terme les 225 exemplaires de Rafale que devrait compter la défense française à l’horizon 2030.

Separateur fin article

/// Défense : le standard F3-R des Rafale français en service opérationnel

visuels : G.Tergant et ACTU AERO

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *