Les chefs d’état-major de la Marine française et de l’armée de l’Air et de l’Espace ont décidé conjointement de la mise en service opérationnelle (MSO) des avions de combat Rafale F3-R a annoncé mercredi 17 mars le ministère des Armées.

Qualifiée en 2018 par la DGA le standard F3 équipe déjà prêt de la moitié des Rafale Dassault Aviation en service dans l’armée française. L’annonce de la mise en service opérationnelle permet maintenant aux forces françaises de déployer l’avion au standard F3-R en mission sur terrain opérationnel.

Le ministère des Armées explique dans son communiqué de presse que cette décision « s’applique notamment aux Rafale du groupe aérien embarqué actuellement mis en œuvre depuis le porte-avions Charles-de-Gaulle ou ceux de l’armée de l’Air et de l’Espace œuvrant depuis la base aérienne projetée de Jordanie dans le cadre de l’opération Chammal », précise dans un communiqué le ministère des Armées.

Rafale au parking et à l’appontage

/// Un Rafale plus agile et plus sûr

Cette nouvelle version du Rafale, qui continuera d’emporter le missile Air-sol de moyenne portée amélioré (ASMP-A) dans le cadre des missions de dissuasion nucléaire aéroportée, offre de nouvelles capacités à l’avion en particulier apportées par le missile air-air longue portée METEOR de MBDA et le désignateur laser d’objectifs terrestres TALIOS développé par Thales.

Désormais capable d’utiliser le pod de désignation laser haute résolution TALIOS qui réalise des images dans le domaine visible comme dans le domaine infrarouge, le Rafale F3-R bénéficiera de capacités largement améliorées pour assurer des missions de renseignement, d’acquisition, de poursuite et de désignation de cibles. Des fonctionnalités qui permettent la mise en œuvre de la bombe guidée laser de 500kg GBU16.

Rafale Dassault Aviation

Rafale B301 standard F3-R  : 6 AASM, 2 Mica IR point externe, 2 Meteor latéral arrière, 2 bidons 2000L, 1 nacelle Talios

Le Rafale F3 dispose aussi de nouvelles capacités de suivi de cibles fixes ou mobiles plus performantes, d’une capacité de détection automatique des cibles mobiles ainsi que d’une nouvelle interface homme/machine facilitant son utilisation et d’un système automatique d’évitement de collision avec le sol (AGCAS – Automatic ground collision avoidance system).

Le standard améliore fortement la capacité d’attaque au sol du Rafale, qui peut maintenant gérer le temps de vol des munitions, l’illumination laser et le réglage des armements en vol, notamment pour l’Armement air-sol modulaire (AASM) à guidage laser terminal.

L’avion qui est maintenant plus résistant au brouillage GPS, bénéficie pour le ravitaillement en vol d’une nacelle NARANG de nouvelle génération et embarque enfin un système de diagnostic accéléré des pannes encore plus précis.

/// Standard F4 en ligne de mire

Le constructeur Dassault Aviation et ses partenaires travaillent déjà sur le standard F4 qui équipera à terme les 225 exemplaires de Rafale que devrait compter la défense française à l’horizon 2030. La validation du standard F4 est prévue pour 2024, avec certaines fonctions disponibles à partir de 2022.

Dès 2022, le Rafale devrait pouvoir embarquer les nouvelles capacités du standard F4 et disposer notamment d’une connectivité optimisée pour le combat en réseau, de capteurs radar et optronique secteur frontal améliorés, d’une capacité viseur de casque et de nouveaux armements intégrés tels que le missile air-air Mica NG et l’armement air-sol modulaire de 1000 kg.

La modernisation des capacités de l’aviation de combat français est l’un des axes prioritaires de la loi de programmation militaire (LPM) qui consacre 2,7 milliards d’euros au développement des nouveaux standards du Rafale sur la période 2019-2025.

/// Focus sur le Rafale au standard F3

Separateur fin article

visuels : MBDA, Marine Française et Dassault Aviation 

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Voyages ✈︎ ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *