Ce mardi Bombardier a dévoilé un nouveau membre de la gamme Challenger du segment superintermédiaire, une évolution du Challenger 350 qui propose un aménagement cabine repensé et plusieurs innovations comme des commandes vocales en cabine ou un système d’automanette qui dans le poste de pilotage. Ce nouvel avion d’affaires canadien devrait entrer en service au cours du deuxième semestre 2022.

Conçu dans une perspective écoresponsable, le Challenger 3500 sera le premier de la catégorie des avions d’affaires superintermédiaires à faire l’objet d’une déclaration environnementale de produit (DEP), à l’instar du Global 7500 premier avion d’affaires à en faire l’objet.

L’avionneur déploie aussi à bord de son Challenger 3500 d’autres initiatives environnementales, notamment la première application eco App de l’aviation d’affaires destinée à optimiser les plans de vol et à réduire la consommation de carburant. La suite logicielle OptiFlight développée par SITA et qui repose sur la solution eWAS Pilot avec OptiFlightMD, permet en effet à l’équipage d’économiser le carburant et de réduire les émissions de CO2 pendant les trois phases de vol : montée, croisière (phase la plus consommatrice de carburant d’un vol) et la descente.

Coté cabine, le Challenger 3500 de Bombardier capitalise sur le succès de la luxueuse cabine du Global 7500, pour rehausser l’expérience passager du segment des avions d’affaires Superintermédiaire en proposant le fauteuil Nuage mais aussi le contrôle vocale de l’ambiance de la cabine pour l’éclairage, la température ou encore l’IFE.

Bombardier prévoit l’entrée en service du Challenger 3500 d’ici la mi-2022.

Separateur fin article

/// Suisse : Bombardier ouvre à Genève son dixième centre de maintenance en ligne

visuels : Bombardier

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Voyages ✈︎ ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *