Deux semaines après sa présentation officielle, le nouveau membre de la famille des jets d’affaires de Bombardier reçoit ses premières commandes fermes. L’avionneur canadien a annoncé jeudi une commande d’un client anonyme faisant l’acquisition de 20 exemplaires de Challenger 3500, une version rafraîchie de son populaire Challenger 350.

Cette commande évaluée à 534 millions US au prix catalogue, sa plus importante commande de l’année signée quelques jours après le dévoilement du biréacteur Challenger 3500 sur le segment des jets d’affaires super-intermédiaires, est une aubaine pour l’industriel dans un contexte de reprise économique qui tend à ralentir un peu partout dans le monde.

« Le Challenger 3500 est idéal pour répondre à la demande croissante de voyages d’affaires (…) pour les exploitants de flottes, les prestataires de services d’opérations aériennes d’entreprise et les clients individuels, y compris pour ceux envisageant d’entrer sur le marché des avions d’affaires. » a déclaré  Peter Likoray, vice-président des ventes et nouveaux programmes de Bombardier.

Challenger 3500

Ce nouveau jet privé propose un intérieur redessiné hérité de la gamme Global avec des fauteuils brevetés Nuage.

Il embarque aussi différentes nouvelles technologies inédites pour cette catégorie comme les commandes vocales, les chargeurs sans fil répartis dans l’espace cabine ou encore des écrans 4K de 60 cm (24 pouces) ; le tout avec une altitude cabine de 31 % inférieure à celle de son prédécesseur.

Le Challenger 3500 doit entrer en service au second semestre  2022.

Separateur fin article

 

/// Jets privés : les relances gouvernementales freinent le marché de l’occasion

visuels : Bombardier

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Voyages ✈︎ ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *