L’avionneur américain a publié ses prévisions à long terme du trafic aérien commercial et de la demande d’avions. Une analyse mondiale et régionale qui confirme le redressement progressif du marché du transport aérien qui soutiendra une forte demande de nouveaux avions jusqu’en 2040.

Dans son analyse de 2021, Boeing montre comme il l’avait prévu en 2020, que le marché mondial se redresse déjà largement cette année sous l’effet de la demande de voyages aériens intérieurs, suivie des marchés intra-régionaux au fur et à mesure de la levée des restrictions en matière de santé et de voyages. Le retour des voyages long-courriers au niveau record de 2019 reste toujours attendu entre 2023 et 2024.

Réservation Voyage Internet

Sur le long terme, la demande d’appareils neufs reste soutenue jusqu’en 2040 avec plus de 43 500 nouveaux avions pour une valeur globale estimée par Boeing à 7,2 billions de dollars (soit plus de 6 milles milliards d’euros). Cette demande des 20 prochaines années est équitablement répartie entre la Chine, l’Europe, l’Amérique du Nord et les autres pays d’Asie-Pacifique qui représentent chacun environ 20 % des livraisons d’avions neufs ; les autres marchés émergents représentant les 20 % restants.

En 2040, la flotte commerciale mondiale devrait selon les prévisions de l’avionneur américain dépasser les 49 000 appareils alors que la taille de la flotte mondiale d’avions-cargo dépassera de 70 % celle d’avant la pandémie.

/// 8 700 nouveaux avions pour l’Europe

Le trafic passagers en Europe devrait augmenter de 3,1 % par an, et la flotte d’avions de 2,7 % sur les 20 prochaines années estime le constructeur américain.

Les compagnies européennes devraient ainsi acquérir d’ici à 2040 un total de 8 705 appareils neufs pour une valeur globale de 1 250 milliards d’euros, notamment pour soutenir l’activité grandissante des compagnies aériennes à bas coût qui représente désormais plus de 50 % de la capacité intra-européenne. La demande d’avions monocouloirs est ainsi évaluée à 7 100 appareils neufs d’ici 2040.

Pour leurs opérations long-courriers, les compagnies devraient s’appuyer encore davantage sur les avions gros porteurs de nouvelle génération, comme les 787, A350, A330neo et le futur 777X de Boeing.

Boeing 777-9X

Boeing 777-9X

Le renouvellement à 90 % d’ici 2024 de l’actuelle flotte européenne par ce type d’avion plus efficace énergétiquement est même supérieure à celui de la flotte mondiale qui sera remplacé à 80 %. La demande de gros-porteurs pour le transport de passagers et de fret représente en Europe 1 545 nouveaux avions d’ici 2024.

L’industrie aéronautique européenne devrait recruter plus de 405 000 personnes sur les 20 prochaines années, notamment des pilotes, des techniciens et des membres du personnel navigant (PNC), alors que la demande du marché des services pour l’aviation commerciale est évaluée à près de 1 600 milliards d’euros. 

Separateur fin article

/// Fret : le Groupe CMA CGM commande deux nouveaux Boeing 777 cargo

/// Airbus : 40 avions livrés mais une seule commande en septembre

visuel : ACTU AERO, BP et Boeing

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Voyages ✈︎ ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *