Le ministère indonésien de la Défense a passé une commande pour deux Airbus A400M en configuration ravitailleur multirôle et transport, assortie d’une lettre d’intention pour quatre avions supplémentaires.

Le contrat qui a été annoncé durant le Dubaï Air Show prendra effet en 2022 et fera de l’Indonésie le 10e pays opérateur de l’A400M dans le monde. L’accord comprend aussi un ensemble complet de soutien à la maintenance et à la formation.

Plateforme multirôle capable de réaliser des missions de transport de troupe, de ravitaillement en vol d’avion ou d’hélicoptère, de parachutage, de largage de charge lourde ou d’évacuation sanitaire, y compris sur des pistes courtes ou sommaires, l’A400M améliorera considérablement les capacités tactiques air-air de l’armée de l’air indonésienne.

L’été dernier, au moment de la finalisation du contrat d’achat de 36 Rafale, le ministère indonésien des Finances a validé un financement allant jusqu’à 700 millions de dollars pour l’acquisition de deux avions-citernes destinés à équiper la Tentara Nasional Indonesia Angkatan Udara (TNI-AU), l’armée de l’air indonésienne.

/// Dassault : l’Indonésie achète 36 Rafale

Cette dernière, avec le soutien de GMF AeroAsia, filiale du transporteur national Garuda Indonesia, étudiait de manière approfondie les différentes options disponibles sur le marché : l’Airbus A330 MRTT (Multi Role Tanker Transport), le KC-46A « Pegasus » de Boeing et l’Ilyushin Il-78MD-90A, le nouvel avion ravitailleur amélioré de l’avionneur russe United Aircraft (UAC).

Jakarta a finalement fait le choix d’un module plus petit mais offrant une plus grande polyvalence, notamment pour accéder à des zones reculées. Ce choix va lui permettre de pouvoir compter sur une flotte plus importante qui pourra atteindre 6 ravitailleurs si toutes les options d’achat sont exercées.

A400M Indonésie

Capable d’opérer à partir de pistes sommaires et courtes, l’A400M améliorera les capacités tactiques air-air de l’armée de l’air indonésienne. Il peut non seulement ravitailler des chasseurs ou des aéronefs plus gros au moyen de deux nacelles avec panier de ravitaillement placées sous les ailes mais peut également être lui-même ravitaillé en vol.

Un A400M ravitaille un autre A400M en vol

Un A400M ravitaille un autre A400M en vol

Sa capacité intégrée de ravitaillement en vol permet une reconfiguration rapide en tant que ravitailleur pour s’adapter rapidement aux évolutions des scénarios opérationnels et des missions.

Separateur fin article

[Vidéo] L’A400M poursuit ses essais de ravitaillement d’hélicoptères

visuels : Airbus

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Voyages ✈︎ ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *