L’avion de transport militaire nouvelle génération d’Airbus Defence and Space, l’A400M, poursuit sa campagne d’essais de ravitaillement en vol d’hélicoptères, avec comme objectif l’obtention de la certification complète du ravitaillement en vol d’hélicoptères dans le courant de l’année 2021.

Après les premiers vols de rapprochement exécutés début 2019 et les premiers contacts secs et humides menés en 2019 et 2020, l’A400M a effectué des vols d’avitaillement impliquant deux hélicoptères H225M de l’Armée de l’air française, réalisant ainsi la majorité de ses objectifs de développement et de certification.

 

Cette campagne d’essais en vol, réalisée en coordination avec la Direction Générale de l’Armement (DGA), s’est déroulée de jour comme de nuit au-dessus de la côte ouest de la France, à des altitudes comprises entre 1 000 et 10 000 pieds et des vitesses de vol pouvant atteindre 105 nœuds (environ 195 km).

H225M Caracal Armée de l'air et de l'espace et A400M

Au cours de ces vols, l’avion a exécuté un total de 81 contacts humides, transféré 6,5 tonnes de carburant et pour la première fois exécuté le ravitaillement simultané de deux hélicoptères.

/// Ravitailleur agile et polyvalent

L’A400M devient l’un des rares ravitailleurs au monde capable de mener de telles opérations et offre la possibilité d’étendre l’autonomie standard de 700 NM (10 heures de vol) du H225M, l’un des rares hélicoptères à pouvoir être ravitaillé en vol. La ministre française des Armées, Mme Florence Parly, a justement signé la semaine derniére une commande de huit nouveaux exemplaires de H225M.

En plus des chasseurs (Eurofighter, Rafale, Tornado ou F/A-18), il est également capable de ravitailler d’autres gros appareils tels qu’un autre A400M pour le ravitaillement en binôme, le C295 ou le C-130.

Un A400M ravitaille un autre A400M en vol

L’appareil est certifié en standard pour être rapidement configuré en tant que ravitailleur et peut jusqu’à 50,8 tonnes de carburant dans ses ailes et son caisson central, sans compromettre la capacité de sa soute. Deux réservoirs de soute supplémentaires de 5,7 tonnes chacun peuvent également être installés et permettre l’utilisation de différents types de carburant.

L’obtention de la certification complète de la capacité de ravitaillement en vol d’hélicoptères est attendue courant 2021.

Separateur fin article

/// Défense : la DGA accepte le 18e Airbus A400M de l’Armée de l’Air et de l’Espace

visuels : Airbus

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Voyages ✈︎ ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *