Nouveau contrat à l’export pour l’avion de chasse français de Dassault Aviation en région Asie-Pacifique. Une lettre d’intention de l’Indonésie pour l’achat de 36 Rafale à la France aurait, selon des sources locales, été signée dans le plus grand secret à Jakarta le 7 juin 2021, en présence de la Ministre des Armées Mme Florence Parly en visite dans le pays.

L’Indonésie devient le 5e client export du Rafale, après l’Égypte, l’Inde, le Qatar, la Grèce et la Croatie.

La vente de Rafale à l’Indonésie avait déjà été évoqué publiquement dans les médias en fin d’année dernière par la ministre française des Armées, Mme Florence Parly mais également par Eric Trappier, le PDG de Dassault Aviation qui à l’époque parlait d’une vente de 24 à 40 aéronefs pour un montant autour de 4 milliards d’euros. 

Les nouveaux contrats à l’export pour le Rafale se sont enchaînés au cours des derniers mois, avec la signature fin janvier de la vente de 18 avions à la Grèce, dont 12 appareils d’occasion issus des flottes de l’Armée de l’Air, fin avril avec l’achat par l’Egypte de 30 Rafale supplémentaires et à la Croatie le 27 mai dernier.

L’avion de chasse français de 4e génération est par ailleurs toujours en compétition dans plusieurs pays et d’autres ventes pourraient ainsi se concrétiser dès cette année, comme avec l’Inde (le pays envisage l’acquisition de 110 aéronefs), les Emirats arabes unis (36 avions), la Finlande (64) ou la Suisse (40).

[article du 20 mai 2021, actualisé le 14 juin à 08h00]

Separateur fin article

/// Défense : commande bien engagée de 30 à 40 Rafale pour la Suisse

/// Défense : le standard F3-R des Rafale français en service opérationnel

visuels : V.Massé et PB

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Voyages ✈︎ ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Une réflexion sur “/// Dassault : l’Indonésie achète 36 Rafale

  1. Autant que je le sache, il ne s’agit pas encore d’une commande ferme… seulement d’une lettre d’intention.
    L’Indonésie est un pays où la pure politique domine souvent sur la raison d’état.
    Compte tenu des expériences passées, il me semble qu’il faille rester prudent dans cette affaire. Même si ce sont des nouvelles encourageantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *