L’Agence Spatiale Européenne (ESA) a signé ce jour les contrats portant sur le développement du lanceur de nouvelle génération Ariane 6, de sa base de lancement, et de Vega-C (évolution du petit lanceur Vega de l’ESA). 

Le contrat de 2,4 milliards d’euros signé aujourd’hui entre l’Agence Spatiale Européenne (ESA) et Airbus Safran Launchers, couvre le développement du lanceur Ariane 6 avec ses deux versions Ariane 62 et 64.

Ce contrat va financer les travaux de développement du lanceur Ariane 6 et son industrialisation jusqu’à sa phase de pleine capacité opérationnelle en 2023. Airbus Safran Launchers serra le maître d’œuvre du lanceur Ariane 6 dont le premier vol est prévu pour 2020.

Il prévoit notamment un engagement ferme d’environ 680 millions d’euros pour mener les premières activités de développement (phases A et B) jusqu’à la revue de définition préliminaire prévue mi-2016.
Au-delà du contrat signé aujourd’hui avec l’ESA, le montant total pour le développement du lanceur sera de l’ordre de 3 milliards d’euros incluant le montant des boosters communs à Ariane 6 et Vega ainsi que l’investissement industriel de 400 millions d’euros.

Les équipes d’Airbus Safran Launchers vont maintenant finaliser la conception des deux déclinaisons du lanceur Ariane 6 et son processus d’industrialisation dans le cadre de la nouvelle organisation industrielle mise en place en Europe, pour gagner en efficacité.

Ariane_6

/// A propos d’Airbus Safran Launchers

Airbus Safran Launchers est né de l’ambition commune d’Airbus Group et de Safran d’amener l’industrie européenne du secteur spatial au plus haut niveau.
Détenue à parts égales par les deux groupes, la joint-venture Airbus Safran Launchers permet à chaque partenaire d’intervenir dans ses cœurs de métier respectifs, tout en regroupant leurs contrats de programmes civils et leurs principales participations dans le domaine des lanceurs commerciaux.

///

Visuel : © ESA–D. Ducros

Laisser un commentaire