Air Mauritius a annoncé avoir réalisé des profits de 3,7 millions d’euros au cours du troisième trimestre 2017. Ce trimestre marqué par de gros investissements consentis par la compagnie avec l’arrivée des deux premiers Airbus A350-900 permettant de présenter un produit amélioré et d’augmentation la capacité sur plusieurs destinations de son réseau.

La concurrence accrue et féroce pendant la haute saison touristique a placé la compagnie dans une situation de surcapacité avec un effet négatif sur son taux de remplissage et sa recette unitaire alors que le prix du carburant a augmenté de 17% sur la période. Ainsi au 31 décembre 2017, les fonds propres d’Air Mauritius étaient de 102,6 millions d’euros, en hausse de 12,5% par rapport au 31 mars 2017. Les profits du troisième trimestre de l’exercice financier 2017/ 2018, qui couvre la période du 1er avril 2017 au 31 mars 2018], portent ceux des neuf premiers mois de l’exercice financier en cours à 10 millions d’euros soit 403 millions de roupies.

Le nombre de sièges offerts a augmenté de 5% par rapport à l’exercice précédent (615 420 sièges) et le nombre de passagers progresse de 4,8% pour atteindre 471 669 passagers, soit un taux de remplissage de 79,9% en léger repli de 1,2 point. La recette unitaire recule de 3,6% pou s’établir à 245 euros. Le transport de fret réalise une progression remarquable de +29,7% passant de 8 878 tonnes à 11 516 tonnes transportés. Les revenus opérationnels de la compagnie progressent ainsi de 4,7% et passent à 141,3 millions d’euros.

/// La montée en puissance du hub régional

L’évolution du réseau va se poursuivre avec l’augmentation des dessertes en Europe, en Asie, en Afrique, en Australie et dans la région. La desserte européenne sera renforcée avec les vols sur Amsterdam repris par Air Mauritius à partir de mars et s’ajoutant aux dessertes saisonnières sur Genève qui avaient débuté en octobre dernier. La compagnie compte passer à cinq fréquences sur Singapour, quatre fréquences sur Durban et 7 fréquences sur Mumbai par semaine. Sur le plan régional Air Mauritius envisage la desserte de Moroni, aux Comores. Avec ses ajustements, la compagnie compte stimuler la demande et transformer sa base d’opérations de Maurice en un hub stratégique pour la région.

La concurrence accrue d’Air Mauritius rencontrée ces dernières années s’accentue et la compagnie craint un déséquilibre entre la surcapacité observée dans l’aérien et la capacité limitée d’accueil du territoire en particulier pour l’hébergement. L’ouverture de l’espace aérien en Afrique et les ambitions de hubs affichées par certains pays et leurs compagnies aériennes complexifie d’équitation et brouille la visibilité à moyen et long terme, tout comme la volatilité du prix du carburant et des taux de change. Face à ces incertitudes, Air Mauritius continue ses réformes structurelles en restructurant son réseau et modernisant sa flotte. Après l’arrivée en octobre dernier du nouveau produits-cabine d’Air Mauritius dans ses Airbus A350-900, deux nouveaux Airbus A330neo intègreront la flotte dès la fin de l’année 2018, puis deux Airbus A350-900 livrés en 2019 et deux autres en 2023.

visuels : G.Février et JB.Rouer

AAF /// END

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles

 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *