Le constructeur aéronautique brésilien a annoncé le 5 juillet la signature d’un protocole d’accord et la création d’une coentreprise avec l’avionneur américain dans les domaines des avions commerciaux, dont le programme de jet E2. Une réponse au rapprochement récent de Bombardier et d’Airbus sur le programme d’appareils CSeries qui permettra à Boeing de proposer à ses clients une gamme d’appareils allant de 80 à plus de 450 sièges.

La coentreprise regroupera l’activité avions commerciaux et de services d’Embraer, pour les aligner stratégiquement sur les activités de développement commercial, de production, de marketing et de cycle de vie des appareils Boeing. Selon les termes de l’accord, Boeing détiendra une participation de 80% dans la coentreprise et Embraer détiendra la participation restante de 20%.

La transaction annoncée valorise l’ensemble des activités d’avions commerciaux d’Embraer à hauteur 4,75 milliards de dollars dans la coentreprise et prévoit une valeur de 3,8 milliards de dollars pour la participation de 80% de Boeing. Ce partenariat devrait contribuer au bénéfice par action de Boeing à compter de 2020 et générer des synergies de coûts estimées annuelles avant impôts d’environ 150 millions de dollars chaque année d’ici trois ans. La direction de la future coentreprise sera basée au Brésil et sera entièrement intégrée dans la chaîne de production et d’approvisionnement de Boeing, qui aura le contrôle opérationnel et de gestion de la nouvelle société et rendra directement compte au PDG de Boeing Dennis Muilenburg.

Ce rapprochement stratégique, qui ressemble à une prise de contrôle du programme de la part du géant américain, doit renforcer le leadership des deux sociétés sur le marché mondial et barrer la route aux CSeries de Airbus et Bombardier. Rappelons que les appareils CSeries de 110 à 135 places du canadien Bombardier sont maintenant intégrés à la gamme mono-couloir d’Airbus en vertu du rapprochement stratégique annoncé en octobre 2017 et qui est entré en vigueur le 1er juillet dernier.

/// Une 2nd structure pour le marché de la défense

Les deux avionneurs vont aussi créer une seconde coentreprise pour les produits et services du marché de la défense, notamment autour de l’avion multirôle KC-390. Cette structure permettra des investissements conjoints dans la commercialisation mondiale du KC-390, ainsi que la mise en place d’une série d’accords spécifiques dans les domaines de l’ingénierie, de la recherche et du développement et de la chaîne d’approvisionnement du programme KC-390.

La finalisation des détails financiers et opérationnels du partenariat stratégique va se poursuivre dans les mois à venir, sachant que la transaction doit être ensuite soumise à l’approbation des actionnaires, des autorités de réglementation du gouvernement du Brésil. Si tout ce passe comme prévu, la transaction devrait être finalisée d’ici la fin 2019, soit 12 à 18 mois après la signature des accords définitifs.

visuels : Embraer, G.Février et AAF

AAF /// END

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles

 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *