Mission réussie pour le lanceur lourd européen qui réalisait hier son quatrième lancement de l’année depuis le Centre spatial guyanais, pour la mise en orbite de quatre nouveaux satellites (satellites 23 à 26) de la constellation Galileo. Il s’agissait du dernier de la série des trois lancements effectués avec une Ariane 5 à ergols stockables (ES) au service de Galileo.

Galileo FOC-M7, SAT 19-20-21-22.

Deux missions supplémentaires pour déployer quatre satellites ont été confiées à Ariane 6 dans sa version A62. Conçu pour une durée de vie de 12 ans, la constellation européenne Galileo comptera 24 satellites opérationnels et des unités de rechange en orbite, dont 26 ont déjà été placé en orbite par Arianespace.

 Arianespace effectuera en 2018 trois autres lancements au service des institutions européennes. Deux missions emblématiques se préparent pour l’ESA : le 21 août Vega embarquera le satellite d’étude des vents Aeolus ; le 18 octobre, BepiColombo (mission menée en partenariat avec l’agence spatiale japonaise JAXA) s’élancera à bord d’une Ariane 5 pour explorer la planète Mercure. Puis le satellite météorologique MetOp-C d’EUMETSAT prendra place à bord de Soyuz.

/// Revoir lancement VA244

visuels : ESA et ArianespaceAAF /// END

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles

 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *