Quelques mois après la cession de son programme phare d’avion nouvelle génération CSeries à Airbus, le constructeur canadien a annoncé la semaine dernière la vente du programme Q400 et la marque à Viking Air, premier fabriquant d’appareils turbopropulsés en Amérique du nord, pour un montant estimé à 300 millions de dollars.

Bombardier Q400

Alors que le 3e trimestre 2018 a été marqué par une hausse de 48% de son résultat, l’entreprise a annoncé un certain nombre de mesures stratégiques pour améliorer sa productivité et sa rentabilité, qui devrait entrainer la suppression de 5000 postes dans les 18 prochains mois, dont la moitié dans la région du Quèbec.

 

Les revenus de Bombardier ont atteint 3,6 milliards $ pour le 3e trimestre, une croissance interne de 3 % par rapport à ceux du trimestre correspondant de l’exercice précédent provenant de Transport, d’Avions d’affaires et d’Aérostructures, alors que l’entreprise a retiré le programme C Series de son périmètre de consolidation à la suite de la clôture du partenariat avec Airbus. Bombardier prévoit pour l’exercice des revenus d’environ 16,5 milliards $, à l’extrémité inférieure de la fourchette de la prévision.

/// Cession d’actifs non stratégiques

Conformément à sa stratégie de se concentrer sur les occasions de croissance de Transport, Avions d’affaires et Aérostructures, Bombardier a annoncé qu’elle cédait un certain nombre d’actifs non stratégiques. En se sens, elle à mis en vente le programme d’avions Q Series et de la marque de commerce de Havilland à Viking Air, une filiale en propriété exclusive de Longview Aviation Capital Corp qui produit déjà les Bombardier d’eau CL-215 et -415 mais aussi le DHC-6 Twin Otter et le DHC-ET Turbo Beaver. Cette vente devrait générer un revenu d’environ 300 millions $. La transaction inclue l’ensemble de la copropriété intellectuelle et les certification de type des Q400 mais aussi la FAL de Downsview, dans la province de l’Ontario. Bombardier procède aussi a la vente des activités de formation des pilotes et des techniciens d’Avions d’affaires à CAE et le versement de redevances pour environ 800 millions $.

La clôture de ces transactions devrait avoir lieu d’ici le second semestre de 2019, sous réserve de l’obtention des approbations des organismes de réglementation. Le produit net des transactions devrait totaliser environ 900 millions $ déduction faite de certains passifs, frais et ajustements de clôture.

/// Poursuivre la rationalisation de la structure

L’utilisation des flux de trésorerie disponibles pour le trimestre a été de 370 millions $, une amélioration de 25 % par rapport à celle du trimestre correspondant de l’exercice précédent. L’utilisation de trésorerie au troisième trimestre est attribuable à l’accumulation de fonds de roulement chez Transport alors que l’entreprise est toujours en phase intense de livraisons. Il est prévu que cela se poursuive au quatrième trimestre et se rétablisse en grande partie en 2019. En conséquence, Bombardier rajuste sa prévision de flux de trésorerie disponibles pour 2018 pour y inclure le produit de la vente du site de Downsview. Avec cela, l’entreprise compte toujours présenter pour l’exercice des flux de trésorerie disponibles neutres de plus ou moins 150 millions $. « Notre cycle d’investissements massifs étant maintenant complété, nous continuons à progresser dans l’exécution de notre plan de redressement » a expliqué Alain Bellemare, président et chef de la direction, Bombardier « Durant la phase de construction des résultats et des flux de trésorerie disponibles de notre redressement, nous continuerons de façon proactive à recentrer et rationaliser l’entreprise ainsi qu’à allouer nos capitaux avec discipline. » Bombardier rajustera la taille de son équipe centrale d’ingénierie aéronautique et la redéploiera. Les membres clés de l’équipe d’ingénierie seront redéployés dans les secteurs d’activité, la majorité allant chez Avions d’affaires pour s’assurer que ce secteur d’activité dispose de toutes les compétences nécessaires au développement des futurs programmes d’avions d’affaires. Bombardier va créer un nouveau Bureau de Technologies de pointe (BTP) et les activités du BTP seront centrées sur la conception et l’ingénierie de systèmes, y compris l’application de l’expérience des programmes aéronautiques de Bombardier à ses activités de transport sur rail.

En plus de rajuster la taille et redéployer son équipe centrale d’ingénierie, Bombardier a lancé une initiative de restructuration, à l’échelle de l’entreprise, axée sur l’optimisation des processus de production et de gestion, la simplification des structures de gestion et une réduction accrue des coûts indirects. Globalement, ces efforts entraîneront une réduction d’environ 5000 postes à l’échelle de l’entreprise au cours des 12 à 18 prochains mois, et donnera lieu à des économies annuelles d’environ 250 millions $ lorsque la réduction aura été totalement réalisée, ce qui devrait se concrétiser d’ici 2021. Bombardier s’attend aussi à comptabiliser une charge de restructuration d’un montant similaire qui sera présentée dans les éléments spéciaux en 2019.

/// Prévisions pour 2019

À la suite a ces annonces, Bombardier vise pour 2019 une augmentation d’environ 10 % de ses revenus pour atteindre ou dépasser 18 milliards $, grâce à l’accélération des livraisons d’avions d’affaires Global 7500. Elle vise aussi améliorer plus rapidement sa rentabilité, avec une hausse prévue d’environ 20 % du RAII avant éléments spéciaux, pour se situer entre 1,15 milliard $ et 1,25 milliard $, et une hausse prévue d’environ 30 % du RAIIA avant éléments spéciaux, pour se situer entre 1,65 milliard $ et 1,8 milliard $.

Bombardier prévoit que les flux de trésorerie disponibles demeurent neutres pour 2019, plus ou moins 250 millions $. L’entreprise confirme ses objectifs financiers pour 2020, même après la cession du programme d’avions Q Series et des activités de formation au pilotage et à la maintenance d’Avions d’affaires.

—♦—

visuels : Bombardier

AAF /// END

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *