Le groupe RATP et le constructeur européen ont signé aujourd’hui, à l’occasion de Tech for Good, un partenariat afin d’explorer la faisabilité de services de mobilité aérienne urbaine (UAM : Urban Air Mobility) en Île-de-France avec des véhicules autonomes capables d’accélérer les déplacements urbains. Ce projet s’intègre dans une optique plus large du MaaS (Mobility as a service), qui doit permettre de proposer des services point à point aux voyageurs.

Démonstrateur CityAirbus

Démonstrateur CityAirbus

Ce n’est plus de la science-fiction mais une réalité qui arrive à grand pas vers nos métropoles. Comme d’autres industriels de l’aéronautique et des transports, le groupe Airbus développe actuellement des démonstrateurs technologiques autonomes et sans pilote, sorte de taxi-drones volant capable de transporter de manière autonome des passagers.

Dans cette optique, Airbus et le groupe RATP vont s’attacher à analyser les conditions d’un développement de cette offre de service à coût maîtrisé et travailler sur l’intermodalité de même que l’insertion urbaine pour rendre le véhicule volant accessible au plus grand nombre mais les experts du secteur anticipent déjà un service réservé aux clients aisés. Les deux groupe compte sur les synergies possibles entre leurs savoir-faire respectifs et entendent collaborer dans la mise en place d’un large écosystème de partenaires pour développer une offre de transport qui sera déclinable dans d’autres grandes métropoles mondiales. L’objectif ambitieux des deux partenaires serait de pouvoir proposer leur services à l’occasion des jeux olympiques de Paris 2024 mais les spécialistes les plus sceptiques tablent plutôt sur une entrée en service à l’horizon 2027 car de nombreux obstacles administratifs et réglementaires restent encore à franchir.

///  Plus d’un démonstrateur dans la besace

Le marché de la mobilité urbaine aérienne s’annonce particulièrement lucratif pour les prochaines décennies. La concurrence y est déjà importante avec plusieurs acteurs sérieux qui peaufinent leurs projets comme Ehang, Uber, Volocopter et bien sûr le constructeur américain Boeing.

Depuis plusieurs années le constructeur européen Airbus, déterminé à façonner l’avenir de la mobilité aérienne urbaine, a multiplié les partenariats, les projets et les acquisitions stratégiques dans ce secteur pour proposer à court terme toute une gamme de solutions et de service. Parmi les projets les plus aboutis, le démonstrateur auto-pilotés CityAirbus présenté le 11 mars dernier au gouvernement allemand et au public. Ce démonstrateur capable de transporter 4 passagers à 160 km/h durant 15mn, soit environ 50 km est équipé de moteurs électriques développés par Siemen.

En parallèle Airbus développe dans la Silicon Valley le véhicule autonome léger Vahana destiné au transport de personnes seules avec un petit bagage, on peu aussi citez le démonstrateur à haute vitesse Racer capable d’atteindre 400 km/h en vitesse de croisière pour relier facilement le cœur des villes éloignées.

 

Airbus travaille aussi sur le projet Altiscope proposant une nouvelle approche pour l’intégration d’aéronef sans pilote dans l’espace aérien. Ce dernier projet doit notamment participer à façonner la future réglementation et les exigences du contrôle de la circulation aérienne de demain dans les cieux urbains pour assurer en toute sécurité tout l’ensemble des missions de mobilité, notamment la livraison autonome de colis par drones avec le projet Skyways.

— Sur le même sujet vous aimerez lire —

/// Innovation : Bell dévoile le design intérieur du Nexus son taxi aérien

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles

AAF /// END

visuels : Airbus



 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *