Alors que les projets et démonstrateurs de véhicules volants autonomes électriques (eVTOL) se multiplient et semblent toucher au but pour lancer la production industrielle dans les prochaines années, les acteurs du secteur et les autorités régulatrices de l’aérien doivent ensemble inventer les solutions de gestion du trafic et adapter les réglementations. Dans cette optique, la filiale du constructeur aéronautique brésilien EmbraerX soutient un écosystème collaboratif pour imaginer un monde où les eVTOL feront partie du quotidien des ensembles urbains.

En partenariat avec des dizaines de contrôleurs aériens, d’universitaires, de pilotes et d’experts du secteur, EmbraerX a publié « FlightPlan 2030 », un livre blanc proposant une vision claire de la gestion du trafic aérien léger en milieu urbain basée sur des procédures qui garantissent la sécurité des usagers et des personnes au sol.

«Notre concept de gestion du trafic aérien urbain (UATM) assure un accès équitable et sûr à l’espace aérien urbain à un large éventail d’aéronefs, y compris des hélicoptères classiques, des aéronefs à voilure fixe et des eVTOL. », explique Antonio Campello, président et chef de la direction d’EmbraerX.

 

Le concept UATM doit explorer les interactions et la coordination possible avec les agences de contrôle du trafic aérien (ATC) conventionnelles et la gestion du trafic sans pilote (UTM) pour les drones de manière à proposer une nouvelle approche pour gérer de gros volumes d’aéronefs dans un système unifié sûr et efficace pour les espaces aériens urbains denses et à basse altitude.

EmbraerX fait aussi partie du réseau Uber Elevate, dont l’objectif et de lancer en Californie un service de transport aérien à la demande de véhicules volants autonomes électriques en 2023.

/// Un partenariat 100% brésilien pour la propulsion électrique

Mercredi 29 mai Embraer et WEG, deux des plus grands exportateurs de produits manufacturés de haute technologie du Brésil, ont annoncé la signature d’un accord de coopération scientifique et technologique visant à développer conjointement de nouvelles technologies et solutions permettant la propulsion électrique des aéronefs.

Le partenariat de recherche et développement préconcurrentiel, vise à accélérer la connaissance des technologies nécessaires pour accroître l’efficacité énergétique des aéronefs grâce à l’utilisation et à l’intégration de moteurs électriques dans des systèmes de propulsion innovants. Après avoir testé ces technologies en laboratoire, un banc test aéronautique sera utilisé pour l’intégration de manière à tester les systèmes en conditions réelles. Un petit avion monomoteur basé sur l’EMBB-203 Ipanema servira de banc d’essai pour effectuer l’évaluation primaire de la technologie d’électrification. Le premier vol du démonstrateur électrique est prévu pour 2020.

Embraer s’est engagé dans le modèle d’innovation ouverte et entretient des collaborations avec des dizaines d’universités et de centres de recherche au Brésil et à l’étranger. Les partenariats à long terme avec des institutions telles que la FINEP, la FAPESC, la FAPESP, la FAPEMIG et Embrapii, sont essentiels pour réduire l’écart entre la communauté scientifique et les besoins de l’industrie. En établissant des partenariats stratégiques par le biais de mécanismes de coopération plus agiles, Embraer stimule les réseaux de connaissances afin de permettre une augmentation significative de la compétitivité du pays et la construction d’un avenir durable.

300*250 french

 

—♦—

/// Safran et Bell s’associent dans le domaine de la mobilité à la demande

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles

AAF /// END

visuels : Embraer


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *