L’Airbus A330-800, plus petite des deux versions de l’A330Neo de l’avionneur européen, a reçu une certification de type conjointe de l’Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) et de la Federal Aviation Administration (FAA), son homologue aux États-Unis. Ce sésame ouvre la voie à l’exploitation commerciale de la version remotorisée du gros-porteur bimoteur d’Airbus et aux premières livraisons clients qui devraient maintenant pouvoir intervenir rapidement.

 

Comme son grand frère l’A330-900, l’A330-800 partage une motorisation Roll-Rolls Trent 7000 et affiche une consommation de carburant de 25% inférieure aux avions de génération précédente. Sa campagne d’essais en vol a été menée avec succès par l’avion MSN1888, qui a effectué 370 heures de test en vol et un total de 132 vols depuis son premier vol du 6 novembre 2018.

Initialement certifié avec une masse maximale au décollage [MTOW] de 242 tonnes pour une autonomie allant jusqu’à 7500 milles marins avec 220 à 260 passagers à bord répartis en trois classes et jusqu’à 406 passagers en version densifiée d’une seule classe. Airbus devrait aussi lancer une variante de l’A330-800 avec une masse maximale au décollage [MTOW] de 251 tonnes pour la très longue distance, qui devrait pouvoir assurer des liaisons jusqu’à 8 150 nm, soit 15 094 km, contre 13 900 Km pour la version 242T.

À ce jour, la famille A330neo a remporté 337 commandes fermes de 22 opérateurs, dont deux exemplaires pour la future compagnie nationale ougandaise Uganda Airlines et la dernière en date reçue en janvier 2020 pour la compagnie Air Greenland.

—♦—

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles

AAF /// END

visuels : AAF et Airbus

Cyber monday


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *