Fragilisée par le Covid-19, la compagnie aérienne belge filiale du groupe allemand Lufthansa avait convoqué ce matin un conseil d’entreprise extraordinaire sur le thème « analyse et proposition d’un plan d’action pour la poursuite des activités ».

Le couperet est finalement tombé en fin de matinée. Brussels Airlines a annoncé dans un communiqué un plan d’économies drastique avec un certain nombre de mesures dont la réduction de 25% de ses effectifs et de 30% de sa flotte. Selon les estimations, 1000 postes pourraient disparaître sur un total d’environ 4200 mais la compagnie indique étudier toutes les solutions pouvant limiter le nombre de licenciements forcés. Elle invite les partenaires sociaux à évaluer les mesures alternatives pouvant réduire au maximum l’impact social comme les contrats saisonniers, les retraites anticipées, le temps partiel, les congés non payés, etc.

Airbus A330 Brussels Airlines

Au fil des dernières semaines, la demande n’a cessé de chuter et reste aujourd’hui encore très faible. Selon les analystes et les experts, la demande au niveau du transport aérien en 2021 devrait être inférieure de 25% à celle d’avant la crise. « Le secteur ne peut compter sur un retour de la demande au niveau de 2019 qu’au plus tôt en 2023.» explique le transporteur. 

Pour assurer un redémarrage rentable en rapport avec le niveau faible de demande de voyage le réseau aérien de Brussels Airlines sera ainsi réduit à 56 destinations en Europe et 18 intercontinentales (Afrique, Amérique du Nord et Asie). La compagnie aérienne prévoit aussi de passer de 54 à 38 avions en flotte et de se séparer de 2 Airbus A330 et de 8 appareils de la famille A320.

/// En discussion avec la maison mère et le gouvernement

Avec ce plan, Brussels Airlines souhaite sortir l’entreprise de la crise qui a sévèrement touché ses finances et cela passera par une diminution globale de ses coûts et l’augmentation de la productivité de manière à restaurer les capacités d’investissement dans la flotte et pouvoir développer davantage son hub à l’aéroport de Bruxelles. Une stratégie qui devra être compatible avec celle du groupe Lufthansa. Des discussions sont en cours avec le gouvernement belge et Lufthansa.

—♦—

/// L’Airbus A380 transformé en avion 100% cargo

/// DERNIERS ARTICLES

⇒ CHARGER PLUS D'ARTICLES

AAF /// ENDvisuels : M.Visser sous (CC BY-SA 2.0) et Brussels Airlines

Cyber monday


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *