Pour sa cinquième mission en 2020 et la première de l’année avec son lanceur Vega, le groupe Arianespace mettra en orbite 53 satellites pour le compte de 21 clients. Ce vol VV16 dont le tir sera effectué depuis le Site de Lancement Vega (SLV) de Kourou en Guyane Française doit servir à valider le nouveau service de lancement de petits satellites (SSMS).

Le lanceur léger Vega réalisera jeudi le vol « Proof of Concept » (ou PoC) pour valider le projet financé par l’Agence Spatiale Européenne (ESA) de déploiement sur un même lancement d’une myriade de petits satellites dont la masse varie entre 1 kg et 500 kg et ainsi répartir les coûts du lancement entre les clients institutionnels ou commerciaux. Ce nouveau service doit permettre à Arianespace de réduire le coût d’accès à l’espace et de compléter sa gamme de services en apportant une réponse concurrentielle innovante sur le marché grandissant des nano et micro satellites.

/// Détail de la mission VV16

A l’occasion du vol VV16, Vega transportera 7 microsatellites (de 15 kg à 150 kg) dans sa partie supérieure et 46 CubeSats dans l’Hexamodule de sa partie inférieure pour le compte de 21 clients issus de 13 pays différents pour des applications telles que l’observation de la Terre, les télécommunications, la recherche scientifique, le développement technologique ou l’éducation. L’Union européenne a contribué au financement de ce vol de démonstration.

Charge Utile : 53 petits satellites pour une masse au décollage de 756 kg (pour les satellites).  Le lanceur visera une orbite héliosynchrone (altitude de séparation à environ 515 km / inclination : 97,45 degrés).

En raison de conditions de vent en altitude au-dessus du Centre Spatial Guyanais défavorables au moment de la première fenêtre de tir prévue jeudi 18, Arianespace a décidé de ne pas engager la phase finale des opérations de préparation du lancement et de programmer un nouveau créneau aux horaires suivants.

Le décollage du lanceur, sous réserve de conditions météorologiques favorables, est désormais prévu le samedi 20 juin 2020 à précisément :

– 21h51min10s, Heure de Washington DC,
– 22h51min10s, Heure de Kourou,
– 01h51min10s, Temps Universel (UTC), le 21 juin
– 03h51min10s, Heure de Paris et de Rome, le 21 juin

La durée nominale de la mission (du décollage à la séparation des 53 satellites) est de : 1 heure 44 minutes et 56 secondes. 

Six minutes et 30 secondes après le décollage, le troisième étage du lanceur se séparera du composite supérieur, lequel comprend l’étage supérieur AVUM, le SSMS et ses 53 passagers. Les trois étages inférieurs retomberont dans la mer. L’AVUM allumera une première fois son moteur qui fonctionnera pendant environ huit minutes, avant une phase balistique d’une durée approximative de 23 minutes et 37 secondes. L’AVUM allumera ensuite une deuxième fois son moteur pendant une minute et 21 secondes environ, avant de libérer les sept microsatellites. Une troisième et une quatrième phase d’allumage AVUM auront une durée respective de sept secondes et quatre secondes, avant de libérer les 46 nanosatellites (CubeSats), qui seront déployés à une heure, 44 minutes et 56 secondes après le décollage.

— Voir le lancement en direct —

Pour voir en direct  le lancement de Vega (VA16) du jeudi 18 juin, rendez-vous sur cette page environ 15 minutes avant l’horaire de tir prévu.

—♦—

/// Ariane 6 bénéficiera d’un navire cargo à voiles pour rejoindre Kourou

visuels : ESA / Airbus / Thales Alenia Space

AAF /// END

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *