L’avionneur canadien Bombardier a annoncé ce lundi la livraison du 50e biréacteur d’affaires haut de gamme Global 7500. Annoncé en 2010, le programme Global 7500 est entré en service en décembre 2018, le Global 7500 doit concurrencer le G650 et le futur G700 de l’américain Gulfstream sur le marché des avions d’affaires long-courriers à très long rayon d’action.

En 2020 Bombardier a livré 35 exemplaires de Global 7500 et a même établi un record de 16 livraisons au quatrième trimestre, reflétant la solidité du marché de l’aviation d’affaires.

« L’avion Global 7500 est sans équivalent sur le marché. Il combine vitesse, autonomie, confort et fiabilité de façon inégalée, ce qui en fait à la fois l’avion phare de l’industrie et une force motrice de notre stratégie de croissance.», explique Éric Martel, le président et chef de la direction de Bombardier.

Capable d’embarquer jusqu’à 19 passagers, le Global 7500 dont les ailes sont particulièrement étudiées pour optimiser la vitesse, l’autonomie et le confort de l’avion en vol, dispose dans certaines conditions d’une allonge de 7 700 milles marins (14 260 km) à Mach 0,85 qui lui permet par exemple de relier sans escale New York et Hong Kong ou Singapour et San Francisco.

Le Global 7500 est commercialisé autour de 65 millions de dollars au prix catalogue.

L’industriel canadien qui, rappelons-le, a recentré son activité aviation sur le segment de l’aviation d’affaires, s’est placé en 2020 à la seconde position mondiale en matière de livraisons de jets privés, avec un total de 114 unités livrées l’année dernière pour un montant total facturé de 5,31 milliards de dollars US.

Separateur fin article

/// Aviation générale : France Air Expo un salon « hybride » en 2021

visuels : Bombardier

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *