Les deux industriels français et allemand assureront en sous traitance pour le compte d’avionneur américain Lockheed Martin la fourniture de services d’entraînement de l’escadron franco-allemand d’avions de transport militaire C-130J.

Lockheed Martin, le maître d’œuvre du centre d’entraînement franco-allemand et le fabricant du C-130J Super Hercules, a sélectionné Thales et Rheinmetall comme sous-traitants (50/50) en charge de la certification du futur centre d’entraînement dédié à la flotte franco-allemande de C-130J. Thales et Rheinmetall coopèrent déjà pour l’entraînement des équipages du programme TATM (Tiger Aircrew Training Means) destiné aux équipages franco-allemands des hélicoptères de combat Tigre.

En vertu du contrat attribué en mars 2021, les deux entreprises fourniront le personnel et les services nécessaires à la certification du centre d’entraînement qui devra s’achever au 1er trimestre 2024 pour débuter les opérations d’entraînement la même année. Ce centre sera certifié par Rheinmetall et Thales en tant qu’organisme d’entraînement agréé par la DGAC, la direction générale de l’Aviation civile française.

Cette phase initiale de certification pourrait être suivie d’une éventuelle phase d’exploitation. Dans le cas où ils remporteraient cette phase, Thales et Rheinmetall seraient chargés de mettre à disposition tout le personnel d’encadrement nécessaire, des instructeurs qualifiés pour les équipages et le personnel au sol, ainsi que du personnel de maintenance pour tous les outils d’entraînement.

Le centre d’entraînement sera basé en France à Évreux en Normandie, siège du 62e Escadron de transport de l’armée de l’air française, et accueillera l’escadron binational de transport tactique C-130J Super Hercules.

Lockheed KC-130J Super Hercules

Lockheed KC-130J Super Hercules

Le projet d’avion de transport franco-allemand est l’un des principaux programmes européens de défense aérienne. À Évreux, l’Allemagne et la France prévoient d’exploiter conjointement un total de dix C-130J Super Hercules à partir de cette année. Les avions seront opérés par des équipages binationaux et seront également entretenus par des équipes mixtes au sol. La France a déjà pris livraison de quatre Super Hercules, auxquels viendront s’ajouter six avions allemands, dont la livraison est prévue à partir de 2022. Ces six avions remplaceront les Transall C-160 allemands.

Separateur fin article

/// Safran : accord pour le moteur du SCAF et objectif 2021 confirmé

visuels : N.Seletti et Armée de l’Air et de l’Espace

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Voyages ✈︎ ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *