La startup française Ascendance Flight Technologies a dévoilé ce mercredi le design de son futur VTOL (vertical take-off and landing) hybride, à mi-chemin entre un avion classique et un drone.

Destiné à un usage urbain et régional pour le transport de personnes, les vols de tourisme, les urgences médicales, logistique et la surveillance, ATEA est un aéronef 5 places à décollage et atterrissage vertical qui doit disposer d’une autonomie de 400 km.

DERNIEREMINUTE

Le démonstrateur à échelle 1 doit être présenté à Paris lors des Jeux Olympiques de 2024, avec comme objectif une certification en 2025.

Équipé de huit rotors répartis selon le principe du fan-in-wing dans les deux ailes fixes en tandem et de deux hélices dans le sens de la marche, l’ATEA sera alimenté par une propulsion hybride-électrique modulaire qui combine une source thermique avec carburant et une électrique par batterie. Le constructeur prévoit à terme le remplacement de la source thermique par de l’énergie plus propre comme l’hydrogène ou les carburants durables d’aviation.

Lift + Cruise

Brevetée par Ascendance, la solution technologique de rotor caréné permet de bénéficier d’une puissance augmentée lors des phases de décollage ou d’atterrissage et de réduire les émissions sonores. La conduite de l’appareil propose ainsi une configuration dite «Lift + Cruise». Cela signifie que le vol vertical est assuré par les rotors qui permettent à l’avion de s’élever et de se maintenir dans les airs avant que les hélices placées sur le nez et la dérive de l’appareil ne prennent le relais pour la phase de vol horizontal.

Le choix d’éviter tout mécanisme d’ailes ou de rotors qui pivotent entre les deux principales phases du vol, va non seulement réduire les risques de défaillance mais aussi considérablement simplifier la conception et la certification de l’aéronef de manière à accélérer sa mise en service.

Ascendance Flight Technologies prévoit de présenter un prototype d’ATEA à échelle 1 qui entrera en phase de test dès 2023. La mise en production de l’eVTOL est prévue pour 2025.

En septembre dernier, la start-up cofondée en 2018 par quatre anciens ingénieurs d’Airbus a annoncé une levée de fonds de 10 millions d’euros pour le projet.

L’entreprise pour l’instant installée en région Occitanie sur l’aéroport de Toulouse-Francazal, devrait intégrer à terme de nouveaux locaux de 1100 m2, avec un centre de développement et d’essais, qui seront implantés sur l’aérodrome de Muret-Lherm, au Sud-Ouest de la ville rose.

Separateur fin article

/// eVTOL : AutoFlight prépare le premier vol de son véhicule autonome en Chine

/// Airbus dévoile son nouveau eVTOL CityAirbus Next Gen

visuels : Ascendance Flight Technologies

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Voyages ✈︎ ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *