Flying Whales Québec, la filiale québécoise de l’industriel spécialisée dans la construction et l’exploitation de ballons dirigeables à structure rigide, a sélectionné le motoriste canadien Pratt & Whitney Canada (P&WC) pour concevoir le système de propulsion électrique qui équipera son premier dirigeable, le LCA60T.

DERNIEREMINUTE

Leader mondial de la conception, de la fabrication  et de l’entretien de turbines, Pratt & Whitney Canada développera pour le LCA60T un turbogénérateur d’une puissance de 1 MW basé  sur la famille des turbomoteurs PT6C. Le dirigeable intégrera un total de quatre turbogénérateurs de 1 MW dans les nacelles situées  dans les ailerons latéraux de l’appareil pour fournir les 4 MW de puissance électrique nécessaires aux opérations.

Cette collaboration compte parmi les cinq projets retenus pour la deuxième phase du projet  mobilisateur « Les projets collaboratifs de l’aéronef de demain », soutenue en partie par le  Gouvernement du Québec dans le cadre de la Stratégie québécoise de l’aérospatiale – Horizon 2026.

En juillet dernier dans un tour de table de 122 millions d’euros, le Québec a investi 55 millions de dollars dans le projet de dirigeable nouvelle génération, dont 15 millions d’euros injectés dans la filiale Flying Whales Québec, pour rejoindre deux autres investisseurs déjà présents que sont l’État français et Monaco mais aussi ALIAD le fonds d’Air Liquide et le groupe français Aéroport de Paris.

L’entreprise fondée par Sébastien Bougon en septembre 2012 et désormais sous capitaux franco-canadiens, développe des aérostats de nouvelle génération hautement manœuvrables destinés aux transports de charges lourdes ou indivisibles. La qualification des technologies embarquées dans le premier dirigeable de l’entreprise LCA60T est attendue à l’horizon 2024.

Flying Whales

L’aéronef au gabarit impressionnant de 200 m de long pour 50 m de diamètre et de sa soute longue de 96 m, pourra transporter jusqu’à 60 tonnes de marchandises, matériel ou matériaux dans les zones isolées avec l’avantage incontestable de pouvoir effectuer le chargement et le déchargement en vol stationnaire.

Il pourra réaliser des opérations de transport point à point de charges lourdes ou volumineuses dans des zones éloignées ou enclavées, comme la forêt guyanaises ou le grand nord du Québec, et sera  particulièrement adapté aux industries forestières, minières, électriques, celles des énergies  renouvelables ainsi que pour le désenclavement des territoires du Grand Nord.

La construction d’une usine d’assemblage au Québec permettra à la filiale québécoise de produire à terme jusqu’à 12 LCA60T par an.

Separateur fin article

visuel : Flying Whales

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Voyages ✈︎ ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *