Des similitudes existent bien entre les deux crashs de Boeing 737 MAX avec des dysfonctionnements sur le système de stabilisation en vol. Voila ce qu’a confirmé hier soir Mme Dagmawit Moges la Ministre des transports d’Ethiopie lors d’une conférence de presse à  Addis-Abeba après avoir reçu les enregistrements des conversations du cockpit du vol EA-302. Le BEA Français, qui a collecté les données du VCR, a précisé ne pas avoir écouté les conversations cockpit.

Boeing 737 MAX 10

Boeing 737 MAX

C’est la seconde fois en 6 mois, qu’un appareil de type Boeing 737 MAX 8 presque neuf s’écrase après son décollage dans des circonstances similaires. Le crash du vol EA 302 d’Ethiopian Airlines a fait 157 victimes dont 1 ressortissant belge, 9 français et 18 canadiens. Fin octobre, c’était un appareil 737 MAX 8 de la compagnie indonésienne Lion Air qui s’est abîmé en mer de Java avec 189 personnes à son bord.

Aux États-Unis, la polémique enfle après les déclarations sous couvert d’anonymat d’ingénieurs et d’experts ayant participé au processus de certification du Boeing 737 MAX au journal The Seattle Time. Ces derniers pointent du doigt des défaillances du système de stabilisation en vol et une minimisation des risques pour accélérer la certification de l’appareil en 2015, au moment où Boeing voulait rattraper Airbus sur le marché des mono-couloirs remotorisés.

Selon nos confrères du journal américain, la FAA aurait incité ses ingénieurs de sécurité à déléguer l’évaluation de sécurité au constructeur Boeing en approuvant rapidement l’analyse de sécurité initiale qui en a découlé. Une analyse qui selon les ingénieurs comportait plusieurs failles cruciales. « Nous avons minimisé la puissance du nouveau système de contrôle de vol, conçu pour faire pivoter l’empennage horizontal afin d’éviter un décrochage. Lorsque les avions sont ensuite entrés en service, le MCAS était capable de déplacer la queue plus de quatre fois plus loin que ce qui était indiqué dans le document d’analyse de sécurité initiale. » a expliqué à nos confrères un proche du dossier sous couvert d’anonymat.

/// Boeing va corriger le système anti-décrochage

Le constructeur américain a réagi dimanche dans la soirée aux déclarations de la Ministre des transports Ethiopienne et explique qu’il finalise une mise à jour logicielle du système MCAS. « Tandis que les enquêteurs poursuivent leur travail en vue d’établir des conclusions définitives, Boeing finalise l’élaboration d’une mise à jour logicielle annoncée précédemment et révise la formation des pilotes à propos du comportement de la loi de commandes de vol du système MCAS en cas de réception de données erronées en provenance des capteurs. » Boeing poursuit en expliquant « apporter son assistance aux enquêteurs et collabore avec les autorités pour évaluer les nouvelles informations portées à sa connaissance. »

—♦—

visuels : AAF

AAF /// END

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *