Quatre mois après le second crash d’un 737 MAX à six mois d’intervalle, 400 pilotes d’une grande compagnie aérienne internationale intentent un recours collectif contre Boeing aux États-Unis. Un coup dur pour le constructeur qui est aujourd’hui publiquement défié par des pilotes et certains actionnaires.

Boeing 737 MAX American Airlines

Boeing 737 MAX American Airlines

Fin juin, un recours collectif contre Boeing au nom de plus de 400 pilotes d’une grande compagnie aérienne internationale pour l’instant anonyme a été intenté aux États-Unis par le cabinet Wheeler. L’affaire doit être entendue en octobre et s’ajoute aux autres poursuites déjà intentées contre Boeing par plusieurs familles de victimes notamment américaines et africaines. Signe du malaise qui règne autour du géant américain, certains de ses actionnaires poursuivent Boeing en recours collectif pour dissimulation et manquement à la sécurité sur le programme 737 MAX.

Face au nombre croissant de plaignants et à l’importance de certaines victimes, les experts judiciaires anticipent d’ores et déjà des dommages et intérêts records qui pourraient être imposés au constructeur américain s’il ne parvient pas, comme ce fut le cas dans le passé, à faire sortir les plaintes de la juridiction américaine. Ce genre d’affaire judiciaire dure plusieurs années estiment les experts judiciaires. Une durée qui sera liée à la stratégie de défense adoptée par Boeing, accords à l’amiable plutôt que des procès.

/// Boeing prend les devants

Dans un communiqué, transmis cet après-midi à notre rédaction, le géant américain de l’aéronautique indique qu’il s’engage à verser 100 millions de dollars aux familles et aux communautés touchées par les accidents des vols 610 de Lion Air et 302 d’Ethiopian Airlines et précise que cette somme « permettra aux familles touchées de faire face aux dépenses d’éducation, aux difficultés et aux frais de subsistance qu’elles rencontrent, ainsi que de répondre aux besoins des programmes communautaires et d’accompagner le développement économique des collectivités concernées. » Le constructeur stipule que ce fonds d’investissement initial s’échelonnera sur plusieurs années et ajoute qu’il œuvrera localement en partenariat avec les autorités et des organisations sans but lucratif pour répondre aux besoins des familles et des communautés touchées.

—♦—

/// Boeing : la FAA signale un défaut sur certains 737 dont des MAX

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles

AAF /// END

visuels : G.Février et Boeing


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *