Alors que l’avionneur américain se démène toujours pour faire re-certifier au plus vite ses appareils 737 MAX  suite à une immobilisation imposée par les autorités aériennes mondiales, la FAA (l’agence fédérale de l’aviation américaine) vient de révéler un défaut de fabrication sur le bec de bord d’attaque des ailes de certains avions. Le régulateur américain demande l’inspection en urgence de 312 avions dans la monde et le remplacement des pièces défectueuses identifiées sous 10 jours.

B737 MAX 9

On ignore depuis combien de temps Boeing était au courant de ce défaut de fabrication qui concernerait 148 bords d’attaque montés sur différents types de Boeing 737 NG et MAX 8 mais ce nouveau problème de qualité sur son modèle d’avion le plus vendu est un nouveau caillou dans la chaussure du groupe, déjà sous le feu des critiques pour sa gestion de la certification du 737 MAX et le contrôle qualité des 787 produits sur son site de Charlotte.

/// Un fournisseur identifié

Le problème concerne un lot de rails servant à guider les lattes situées sur le bord d’attaque des ailes du Boeing 737 potentiellement non conforme. Boeing explique, sans préciser son nom et son origine, qu’il soupçonne l’un de ses fournisseurs de lui avoir livré 148 bords d’attaque non conformes. La FAA souligne que cet équipement de contrôle aérodynamique « n’était susceptible de causer à lui seul la perte d’un appareil en vol mais qu’un élément défectueux pouvait aboutir à l’endommager durant le vol ». L’avionneur américain précise ne pas avoir connaissance de problème en exploitation avec ce lot de rails à lattes et explique « travailler avec la Federal Aviation Administration (FAA) et avoir informé les opérateurs des avions des réparations nécessaires (…) Nous nous engageons à aider nos clients à identifier et remplacer ces pièces potentiellement non conformes ».

B737 MAX 8 ©Boeing

Des pièces de rechange ont déjà été envoyées chez les clients pour minimiser le temps d’immobilisation des avions concernés durant le temps des travaux de remplacement qui devrait prendre entre un et deux jours par avion. Boeing indique par ailleurs qu’il publiera un bulletin de service de sécurité décrivant les étapes à suivre pour ses inspections. La FAA publiera une consigne de navigabilité rendant la prise en compte des recommandations de Boeing obligatoires.

/// 312 avions de la famille 737, dont certains MAX

Boeing a ainsi identifié 21 exemplaires de 737NG mais conseille l’évaluation approfondie de 112 737NG supplémentaires, qui devront être immédiatement immobilisés pour procéder au changement de pièces avant remise en service si l’inspection révèle la présence des numéros de pièces potentiellement non-conformes. Les opérateurs du 737 MAX, déjà impactés par les problèmes liés au MCAS, ne sont pas épargnés puisque Boeing indique avoir identifié 20 exemplaires de 737 MAX susceptibles de comporter les pièces en question mais invite les compagnies clientes à inspecter les 159 MAX supplémentaires, sur les 371 exemplaires livrés avant l’immobilisation de la flotte mondiale en mars dernier.

Boeing 737 MAX American Airlines

/// Pas de retour en vol du MAX

Rappelons que Boeing a reconnu précédemment un défaut de conception du système MCAS, qui est suspecté d’être l’élément déclencheur du crash de deux appareils en octobre 2018 et mars 2019.  Depuis le mois d’avril, le constructeur a dû revoir à la baisse la cadence de production de son best-seller et les avions assemblés en attente de livraison continuent de s’entasser sur les parkings, pénalisant aussi bien les opérateurs que les finances du constructeur.

Le 16 mai dernier Boeing indiquait avoir achevé le développement de la mise à jour logiciel de son 737 MAX mais les espoirs d’une remise en service rapide du MAX espérée par Boeing ont été freinés par les régulateurs qui réclament des garantis supplémentaires. Repoussé au début du mois d’août dans le programme de vols des compagnies aériennes,  le retour en vol des 737 MAX ne devrait finalement pas pouvoir se faire avant la fin de la saison IATA d’été 2019 qui se termine le 30 octobre prochain. La certification finale attendue de la part de la FAA ne devrait en effet pas pouvoir se réaliser avant la mi-août voire plus tard selon les experts.

—♦—

/// 737 MAX : Boeing a achevé la mise à jour logiciel du MCAS

/// Derniers Articles

Charger plus d'articles

AAF /// END

visuels : G.Février, AAF et Boeing


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Une réflexion sur “/// Boeing : la FAA signale un défaut sur certains 737 dont des MAX

  1. bonjour aux spectre d’ensemble bombardier je suis fiers de pouvoir convier les récipients patronale bombardier dans ma ville colmar en alsace afin que nous puisons parler de plusieurs stratégie émanent un travail d’ensemble avec le groupe liebherr ceux groupe et totalement docte de connaissance en ingénierie merci bien de bien vous concentrée sur les stratégies avenir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *