Arianespace vient de réaliser la première mission européenne de lancement partagé de petits satellites SSMS (Small Spacecraft Mission Service), en embarquant 53 satellites à bord du lanceur Vega pour le compte de 21 clients différents. Un 15e succès pour le lanceur Vega et avec en prime un nouveau service taillé pour le marché florissant des petits satellites et des constellations, qui sera bientôt complété par le MLS (Multi Launch Service), une offre similaire proposée sur son futur lanceur lourd Ariane 6.

Alors que les conditions météorologiques liées au passage du typhon Maysak au-dessus au-dessus  de  la  station  de  télémesure de Jeju, en  Corée  du  Sud, avait empêché le lancement prévue ce mardi 1er septembre 2020, l’évolution  de  la  situation  cyclonique  au-dessus  de  la  station a finalement permis à Arianespace de relancer la phase finale  des  opérations de préparation du lancement VV16 (Vol Vega n°16).

Vega s’est finalement envolé avec succès depuis le Centre spatial guyanais ce mercredi 2 septembre à 22h51 (GMT-3), soit 03h51 le 3 septembre Heure de Paris et réussit avec succès la mise en orbite de 53 satellites : sept micro-satellites principaux d’une masse de 25 à 145kg et 46 nano-satellites d’une masse de 250g à 7kg.

 

Les sept premiers satellites ont été libérés entre la 40ème et la 52ème minute de la mission, et les 46 autres lors d’une séquence de moins de trois minutes, 1 heure 42 après le décollage.

Certains de ces satellites sont dédiés à l’observation de la Terre, avec des projets innovants tels que GHGSAT-C1, satellite canadien au service de la qualité de l’air, ou 26 nanosatellites dénommés SuperDoves de l’entreprise Planet. OSM-1 CICERO est le premier satellite d’Orbital Solutions Monaco, start-up monégasque, et ESAIL, le premier microsatellite commercial développé dans le cadre du programme SAT-AIS de l’ESA pour le suivi des navires. Plusieurs satellites expérimentaux étaient également à bord de Vega, tels que TARS de l’entreprise Kepler, dédié à l’internet des objets, et les 14 satellites de Swarm Technology, start-up américaine dont la mission porte sur l’utilisation de l’Intelligence Artificielle (AI) dans les robots et les ordinateurs.

— Revoir l’intégralité du lancement et de la mission —

 

—♦—

/// Ariane 6 bénéficiera d’un navire cargo à voiles pour rejoindre Kourou

visuels : ESA / Arianespace / Thales Alenia Space

AAF /// END

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles

CYBERMONDAY2020


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *