L’avionneur européen confirme qu’il va revoir à la hausse les cadences de production de ses avions de la famille A320 en réponse à l’environnement d’un marché légèrement moins dynamique que prévu. Le niveau de production des avions gros-porteurs reste inchangé, dans la mesure où l’activité aérienne long-courrier de ses clients n’a de toute façon pas encore proprement redémarrée.

Le groupe Airbus a confirmé hier en fin d’après-midi son intention de revoir les cadences de production de la famille A320 de manière plus progressive que prévu en raison des soubresauts de la pandémie. Certes la demande pour des aéronefs de moindre capacité ou opérant sur courtes et moyennes distances, qui correspondent mieux aux besoins actuels des compagnies, reste plus dynamique que pour les appareils long-courriers mais les transporteurs aériens ont globalement du mal à opérer au delà de leur marché national et régional dans le contexte épidémique de 2021.

/// Production à la hausse pour les familles A320 et A220

Si la production des monocouloirs européens va bien augmenter progressivement cette année, elle le fera à un rythme moins rapide que l’avionneur le prévoyait et passera de 40 avions assemblés par mois actuellement à 43 appareils au troisième trimestre et 45 au quatrième trimestre 2021. Le groupe tablait auparavant sur un rythme de 47 avions par mois à partir de juillet 2020.

A220 JetBlue sur la FAL de Mobile

La production mensuelle des A220, assemblé au Canada et aux USA, passera de quatre à cinq avions par mois dès la fin du premier trimestre 2021, tel que prévu précédemment.

/// Pas de changement pour les gros-porteurs

Selon les prévisions d’Airbus, la production de gros-porteurs devrait rester stable et conserver la cadence mensuelle actuelle d’environ cinq A350 et deux A330 assemblés par mois.

« Cette décision reporte à un stade ultérieur une éventuelle augmentation des taux pour l’A350. (…) Airbus continue de suivre le marché de près. Avec ces taux révisés, Airbus préserve sa capacité à répondre à la demande des clients tout en protégeant sa capacité à s’adapter davantage à l’évolution du marché mondial. » explique le groupe dans un communiqué.

Prudent, l’avionneur européen anticipe désormais un retour aux niveaux de production antérieurs à la crise d’ici 2023 à 2025 pour le marché des avions commerciaux.

Separateur fin article

https://actu-aero.fr/2020/04/09/airbus-290-commandes-au-1t2-et-baisse-des-cadences-de-production/

visuels : Airbus

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Voyages ✈︎ ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *