Demain dans la nuit du 28 au 29 avril 2021, le lanceur léger européen Vega s’élancera depuis Kourou pour placer en orbite le satellite optique Pléiades Neo 3, fabriqué par Airbus Defence and Space qui sera aussi l’opérateur, le microsatellite d’observation de la terre NorSat-3 pour le compte de l’Agence spatiale norvégienne et quatre CubeSats pour les opérateurs Eutelsat, Aurora Insight et Spire.

Ce lancement sera le premier de 2021 depuis la Guyane, le premier de l’année pour Vega et le 18ème de ce lanceur depuis son premier décollage en 2012. Pour ce tir qui sera à suivre en direct ou en rediffusion, la mise à feu de Vega est prévue à précisément 01h50min, Temps Universel (UTC), le 29 avril, soit 03h50min, Heure de Paris (UTC+2). Lien vidéo à retrouver en bas de page à partir de demain.

/// Le premier satellite de Pléiade Neo

D’une masse au lancement de 920 kilos, Pléiades Neo 3 est le premier des quatre satellites d’une constellation d’observation de la Terre d’avant-garde. Entièrement financé, fabriqué, détenu et exploité par Airbus, Pléiades Neo sera la première constellation européenne de satellites d’une résolution de 30 cm. Elle doit permettre à Airbus de révolutionner le domaine de l’observation de la Terre et de surpasser son concurrent américain Maxar.

Pléiades Neo viendra donc compléter l’offre de satellites d’observation opérés et commercialisés par Airbus Defense & Space, une douzaine actuellement en orbite, en offrant une définition supérieure à l’actuelle Pléiade.

Avec une résolution de 30 cm et une capacité de géolocalisation la plus précise qui soit, Pléiades Neo doit en effet offrir une réactivité et une performance globale environ cinq fois supérieure par rapport aux constellations existantes et notamment permettre d’effectuer des acquisitions urgentes dans un délais de 30 à 40 minutes pour répondre aux situations les plus critiques, comme par exemple les catastrophes naturelles. Concrètement le satellite Pléiades Neo 3, dont la durée de vie est estimée à huit ans plus deux années d’extension, prend une image de 14 km de large ou chaque pixel représente l’équivalent de 30cm sur terre.

La constellation Pléiade Neo sera exploitée également pour des applications de cartographie, d’urbanisme et de défense. dont la durée de vie est estimée à huit ans plus deux années d’extension.

Le prochain lancement prévu pour Pléiades Neo est programmé pour l’été prochain sur Vega depuis Kourou (en juin ou juillet), avant un dernier lancement en 2022 avec les deux derniers satellites de la constellation qui sont programmés pour embarquer comme passagers de Vega-C.

Airbus qui souhaite agrandir régulièrement sa flotte de satellites devrait par ailleurs disposer à compter de 2023 de nouveaux satellites plus petits mais plus nombreux travaillant en constellation, comme avec le projet  CO3D développé en partenariat avec le CNES et dont nous aurons l’occasion de reparler prochainement.

/// Les charges utiles auxiliaires

Développé par Space Flight Laboratory (SFL) pour l’Agence spatiale norvégienne, le satellite NorSat-3 transportera un détecteur de radar de navigation pour accroître les capacités de détection des navires et succéder à NorSat-1 et NorSat-2 dans la production des données liées à la surveillance du trafic maritime.

Concernant les CubeSats, BRAVO est destiné aux relevés spectraux pour le compte d’Aurora Insight et fait partie d’une mission de deux satellites de 6U qui vise à élargir l’infrastructure de collecte de données sur le spectre des radiofréquences d’Aurora Insight.

Les deux satellites LEMUR-2, sont des CubeSat chacun de 3U, en charge de recueillir pour le compte de Spire, des données terrestres pour alimenter des systèmes de suivi maritime, aéronautique et météorologique.

Tyvak-182A est un CubeSat de 6U qui servira, pour le compte d’Eutelsat, de relais de transmission pour les clients situés dans des zones non desservies par des réseaux terrestres et fournira un système redondant avec les réseaux terrestres existants.

Les CubeSats sont installés en passagers auxiliaires sur le système de lancement novateur SSMS (Small Spacecraft Mission Service) opéré pour la première fois par Arianespace en septembre 2020.

/// Horaires de décollage du vol Vega VV18

Le décollage de Vega est prévu le mercredi 28 avril 2021, à précisément :

• 21h50min, Heure de Washington DC,
• 22h50min, Heure de Kourou,
• 01h50min, Temps Universel (UTC), le 29 avril,
• 03h50min, Heure de Paris, le 29 avril,
• 09h50min, Heure de Singapour, le 29 avril,
• 10h50min, Heure de Tokyo, le 29 avril

Le lanceur libérera Pléiades Neo 3 sur une orbite héliosynchrone à une altitude d’environ 628 km et 97,89 degrés d’inclinaison pour la séparation. Vega se séparera des 5 charges utiles auxiliaires sur une orbite héliosynchrone à une altitude d’environ 613 km et 97,79 degrés d’inclinaison.

La durée nominale de la mission (du décollage à la séparation des satellites) est de : 1 heure 41 minutes et 52 secondes.

La retransmission de la mission VV18 (ci-dessous) débutera environ 30mn avant l’horaire de lancement et sera disponible en replay.

Separateur fin article

/// Arianespace déploie 36 nouveaux satellites OneWeb

visuels : ESA / CNES / ARIANESPACE et Airbus Defense & Space

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *