Première commande pour le nouveau programme d’A350 Cargo annoncée furtivement il y a quelques mois par l’avionneur européen. Air Lease Corporation vient de signer une lettre d’intention (LoI) portant sur un total de 111 avions Airbus : 25 A220-300, 55 A321neo, 20 A321XLR, quatre A330neos et sept A350 (Cargo Freighter). 

La société américaine de leasing d’avions commerciaux lance avec Airbus un fonds ESG de plusieurs millions de dollars dédié à l’investissement dans des projets de développement de l’aviation durable.

La commande annoncée ce jour au Dubaï Air Show sera finalisée dans les mois à venir et fait d’ALC l’un des plus gros clients et bailleurs d’Airbus, avec un total de 496 appareils Airbus commandés depuis sa création en 2021. Le loueur américain dispose aussi du plus gros carnet de commandes d’A220.

Avec les 255 appareils commandés hier par Indigo Partner, Airbus totalise 366 commandes en deux jours de salon.

Lancement de l’A350 Fret

Airbus n’a pour l’instant pas établi officiellement d’échéance en termes de certification ou de livraison des premiers exemplaires de son nouveau programme de gros-porteur 100% cargo nouvelle génération.

«Les clients nous disent que l’A350 en particulier serait un très bon candidat pour une version fret.» explique un porte-parole de l’avionneur à notre rédaction,  «Il est temps que les compagnies aériennes sur le marché des cargos long-courriers se voient proposer un vrai choix de produits qu’elles n’ont pas aujourd’hui. Nous sommes convaincus que les clients annonceront leur choix sous peu.»

Airbus A350-1041 cn 065 F-WLXV

L’A350 Cargo doit disposer d’un masse maximale au décollage (MTOW) de 319t, pour une carte utile de maximale de 109t et une portée maximale à pleine charge de 4700 nm.

Cabine de l'Airbus A350-1041 cn 065 F-WLXV

Cette nouvelle version du 350 d’Airbus se positionne comme un concurrent direct au Boeing 777 Freigther (Cargo) en proposant 3 tonnes de charge utile et 11% de volume supplémentaires.

La conception structurelle de l’appareil européen, avec des matériaux composites et des moteurs de nouvelle génération lui permet d’afficher des capacités supérieures en matière d’autonomie et de coût d’exploitation.

Selon son constructeur l’avion affichera une consommation carburant de 20 % inférieure à celle des bi-moteurs actuels, 30 % inférieure à celle des tri-jets actuels et 40 % inférieure à celle des quadriréacteurs actuels.

Un avantage concurrentiel qui offrirait la possibilité à Airbus de damer le pion au programme américain, qui pour l’instant fait la course seul en tête sur le marché en pleine croissance des avions Cargo gros porteurs neufs.

Separateur fin article

/// Airbus explore les vols long-courriers en formation

/// Méga commande de 255 A321neo pour Indigo Partners

visuels : Airbus et ACTU ERO

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Voyages ✈︎ ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *