Le groupe canadien a annoncé mardi 24 septembre 2019 que ses deux plus récents appareils de la gamme Global, les biréacteurs d’affaires Global 5500 et Global 6500, ont reçu la certification de type de Transports Canada. Une nouvelle qui ouvre la voie à leur entrée en service dès cette année. La certification par la Federal Aviation Administration (FAA) des États-Unis et par l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) devrait suivre sous peu.

Propulsés par le moteurs Pearl 15 construits sur mesure par Rolls-Royce, les avions Global 5500 et Global 6500 bénéficient d’une aile redessinée qui leur permet d’afficher les plus longs rayons d’action de leur segment.

Pearl 15 de Rolls-Royce

Pearl 15 de Rolls-Royce

Développé sur mesure chez Rolls-Royce à Dahlewitz, en Allemagne, le moteur Pearl 15  utilise la technologie la plus novatrice avec notamment une aérodynamique améliorée, un système de refroidissement des pales et un système évolué de gestion de l’état du moteur, etc. Les Global 5500 et 6500 sont dotés du poste de pilotage Vision Flight Deck et de sièges Nuage brevetés de Bombardier pour proposer des aménagements cabine aux caractéristiques novatrice et luxueuses.

 

Les Global 5500 et Global 6500 affichent une autonomie respective de 500 et 600 milles marins supplémentaire pour une vitesse maximale de Mach 0,90. Le Global 5500 peut embarquer jusqu’à 16 passagers et affiche une distance franchissable maximale théorique de 5 700 nm, soit 10 556 km, pour un vol typique avec 8 passagers et 3 membres d’équipage à M0,85 et peut ainsi relier sans escale São Paulo à Paris, ainsi que Moscou à Los Angeles. Le Global 6500 embarquera un passager de plus que son petit frère avec une distance franchissable maximale théorique de 6,600 nm, soit 12,223 km, pour un vol typique avec 8 passagers et 4 membres d’équipage à M0,85 et peut voler directement de Hong Kong ou Singapour à Londres, ou de Toluca à Madrid.

Côté tarifs, le Global 5500 est affiché au prix catalogue de 46 millions de dollars et le Global 6500 à 56 millions de dollars. Les deux nouveaux avions Bombardier doivent entrer en service à la fin de l’année 2019 et se positionnent comme des concurrents directs des jets d‘affaires Gulfstream G500 et G600.

—♦—

/// DERNIERS ARTICLES

⇒ CHARGER PLUS D'ARTICLES

AAF /// END

visuels : Bombardier et Rolls-Royce



 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *