Le constructeur européen Airbus Helicopters a reçu début juillet le certificat de type de l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) du H160, son bimoteur nouvelle génération multi-rôle dans la classe des hélicoptères de 5,5 à 6 tonnes. Airbus Helicopters espère désormais recevoir la certification de la FAA pour réaliser la première livraison à un client américain avant la fin de l’année 2020.

Le H160 est conçu pour une large gamme de missions et un large éventail d’applications allant des opérations pétrolières et gazières, aux évacuations médicales d’urgence en passant par le transport privé ou d’affaires. Le H160 sera également dérivé en version militaire (H160M) et sera notamment la base commune des futurs hélicoptères interarmées légers (HIL) de l’armée française. 

Trois prototypes ont été construits pour les besoins de développement et de certification de l’appareil et ont effectué plus de 1500 heures de vol (essais en vol et vols de démonstration clients).

 

Parmi les innovations technologiques déployées sur le H160, notons en particulier les pales Blue Edge qui offrent une réduction acoustique et donc un vol plus silencieux qu’Airbus Helicopters a développées en partenariat avec l’ONERA, le centre français de recherche aérospatiale.

La première version du H160 à entrer en service cette année sera dédiée au transport de passagers pour l’aviation d’affaires ou le secteur pétrolier et elle sera suivie par la version spécialement configurée pour les services médicaux d’urgence [Samu].

/// Le Guépard de l’armée française

Le H160 a été choisi en 2017 par la France dans le cadre de la Loi de programmation militaire (LPM) 2019-2025 pour être militarisé et répondre aux besoins des trois armées (Terre, Air et Marine nationale) qui souhaitent disposer d’une flotte unique d’hélicoptères pour mutualiser une partie des coûts de développement et de maintien en condition opérationnelle (MCO).

 

Le programme hélicoptères interarmées léger (HIL) doit permettre de remplacer cinq types de machine différentes, dont certaines en service depuis les années soixante-dix comme les Gazelle de l’armée de Terre, les Alouette III, Dauphin et Panther de la Marine nationale et les Fennec de l’armée de l’Air.

La France a commandé un total de 169 hélicoptères Guépard dont les premières livraisons sont attendues dès 2026.

Separateur fin article

visuels : Airbus

/// DERNIERS ARTICLES

⇒ CHARGER PLUS D'ARTICLES



 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *