Tous les corps d’armée française étaient à l’unisson ce jeudi 1er juillet à Orléans pour la première journée d’entraînement avant le défilé national du 14 juillet organisé par le Gouverneur militaire de Paris (GMP), qui retrouvera cette année le cadre traditionnel de l’avenue des Champs-Elysées avec d’avantage d’aéronefs et des tableaux plus complets.

Rassemblés autour du thème « Gagner l’avenir », en référence à la résilience des Français au cours de la crise sanitaire, 5 000 participants se préparent à défiler à Paris de la place Charles-de-Gaulle à celle de la Concorde avec un défilé aérien placé sous la thématique de la Haute intensité qui rassemblera non pas 59 mais 73 avions qui ouvriront le défilé, et 23 hélicoptères qui clôtureront la cérémonie. 


Dassault Rafale M

Dassault Rafale M de la Marine Nationale

Durant notre visite cette semaine sur la base aérienne 123 d’Orléans-Bricy pour prendre place à bord d’un A400M Atlas et participer aux répétitions du défilé aérien dont le but était de coordonner les avions et tableaux en ajustant les derniers détails avant la représentation officielle.

Le Général Lherbette, commandant en second du commandement de la défense aérienne et des opérations aériennes (CDAOA​), était présent pour passer en revue le défilé. Au retour des avions, il a souligné les quelques points que seul un œil avisé peut percevoir, qu’il reste encore à améliorer pour «le jour J».

Les aéronefs présents à Paris pour le 14 juillet

Ce sont bien entendu les Alphajet de la Patrouille de France qui traceront les couleurs du drapeau français dans le ciel de la capitale pour ouvrir le défilé aérien.

Pour illustrer l’action de la « Police du ciel », un AWACS de l’Escadron de détection et de contrôle aéroportés 36 « Berry » de la BA 702 « Capitaine Georges Madon », d’Avord 4 Mirage 2000-5 de l’Escadron de chasse 1/2 « Cigognes » de la BA 116 « Lieutenant-colonel Papin » de Luxeuil et 2 Mirage 2000 B de l’Escadron de chasse 2/5 « Ile de France » de la BA 115 d’Orange défilent ensemble au-dessus des Champs-Élysées.

Mirage 2000 RDI Dassault Aviation - BA 1015 Orange - Juin 2018

Lors de cette édition 2021, un Mirage 2000 C de l’Escadron de chasse 2/5 « Ile de France » de la BA 115 d’Orange, un Rafale de l’Escadron de chasse 3/30 « Lorraine » et un Rafale du Régiment de chasse 2/30 « Normandie-Niemen » de la BA 118 de Mont-de-Marsan survoleront ensemble la capitale française pour commémorer les 80 ans de la création des premières unités des FAFL.

Rafale Dassault Aviation

 

Une délégation de la DGA sera également présente pour fêter les 60 ans, avec un mirage 2000 servant de banc d’essai pour rafale, 2 Alphajet, et le tout nouveau TBM940, ainsi que quatre PC-21 et 2 Xingu.

Le nouveau TBM940 DGA/EV avec immatriculation d'essais

Le nouveau TBM940 DGA/EV avec immatriculation d’essais

Pour illustrer la capacité de projection de la composante nucléaire aéroportée permanente, un bloc constitué d’un avion ravitailleur A330 Phénix de l’ERVTS 1/31 « Bretagne » de la BA 125 d’Istres et de 6 Rafale B de la 4ème Escadre de chasse de la BA 113 de Saint-Dizier seront au coeur du dispositif.

A400M

A400M

Visite pré-vol A400M

Visite pré-vol A400M

A400M au décollage

A400M au décollage

Cockpit A400M

Cockpit A400M

Mecanicien Navigant à bord de l'A400M

Mecanicien Navigant à bord de l’A400M

Deux blocs mettront à l’honneur les aviateurs de la Marine National et regrouperont 1 HAWKEYE, 8 Rafale M, 1 Falcon 50M et 2 Breguet Atlantic.

Hawkeye et Rafale M de la Marine NAtionale

Hawkeye et Rafale M de la Marine NAtionale

Un A400M Atlas de la 61ème Escadre de transport (ET), un C-130 Hercules de la 62ème ET de la BA 123 d’Orléans mais aussi 2 Casa de la 62ème ET de la BA 105 d’Évreux participent au défilé. La France compte 27 Casa CN-235 en service pour transporter jusqu’à cinq tonnes de matériels ou quarante-trois passagers.

Casa CN-235

Casa CN-235

Casa CN-235

Casa CN-235

Avion emblématique de l’armée de l’Air et de l’Espace, le C160 Transall devrait faire l’une de ses dernières apparitions pour un 14 juillet. En service depuis 1965 sur tous les théâtres d’opérations, cet avion de transport tactique permet de ravitailler en vol les avions de chasse mais a également la capacité de ravitailler un autre C160 et peut transporter jusqu’à 16 tonnes de matériel ou 89 passagers sur 4400km.

C160 Transall et Mirage 2000 DGA servant de banc d'essai Rafale

C160 Transall et Mirage 2000 DGA servant de banc d’essai Rafale

Actuellement, l’armée de l’Air et de l’Espace compte 9 C160R et 2 C160G Gabriel.

Transall C-160 "Gabriel"

Transall C-160 « Gabriel»

Notons aussi la participation d’un nouveau venu, parmi les plus discrets, l’un des deux avions légers de surveillance et de renseignement ALSR de l’Escadron électronique aéroporté (EEA) 1/54 « Dunkerque » qui participe au défilé.

BE350 ALSR «Vador» de l'Escadron électronique aéroporté (EEA) 1/54 « Dunkerque »

BE350 ALSR «Vador» de l’EEA 1/54 « Dunkerque »

Appelé Vador (Vecteur aéroporté de désignation, d’observation et de reconnaissance), ce Beechcraft King Air de 17 mètres d’envergure qui dispose de deux turbopropulseurs et de nombreux sapeurs pour assumer ses missions de recueil d’informations électro-magnétiques (conversations téléphoniques, radios, satellitaires, etc…) mais aussi optiques est en service depuis 2018 en complémentarité avec l’ensemble des moyens aéronautiques déployés en opérations extérieures (OPEX) : C160G Gabriel et drones MALE (moyenne altitude longue endurance) Reaper.

Cl415 et EC145 Sécurité civile

Cl415 et EC145 Sécurité civile

Le dernier tableau de la première partie du défilé aérien sera composé de trois appareils de la Sécurité Civile engagés dans la lutte aérienne contre les incendies : 1 Beech B200, 1 Dash Q400 et l’un des 12 emblématiques Canadair CL-415 que compte la France.

ALAT Gazelle, Tigre et Puma

ALAT Gazelle, Tigre et Puma

Engagés de façon permanente dans la mission de protection du territoire national et en opérations extérieures, les hélicoptères de la Marine Nationale, de l’Armée de Terre et de l’armée de l’Air et de l’Espace, qui volent plus lentement, fermeront marche et viendront clore les festivités du défilé national du 14 juillet : Fennec, Caracal, Tigre, Cougar, Gazelle,  Dauphin, Caïman, Panter, sans oublier les EC135, EC 145 de la Gendarmerie Nationale et de la Sécurité Civile.

 

Suivez-nous sur Instagram le 14 juillet à bord du  KC-130J du défilé aérien !

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par ✈ Actu Aero® /// AAF (@actu_aero)

Separateur fin article

/// Défilé aérien du 14 juillet : un programme « Haute Intensité »

visuels : ACTU AERO

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles



 
[ Voyages ✈︎ ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *