OneWeb Satellites inaugurait cette semaine sa chaîne d’assemblage OneWeb satellite à Toulouse, berceau du savoir-faire industriel d’Airbus. Cette inauguration ouvre la voie à la validation complète de l’usine, aux essais et à l’intégration des premiers satellites, dont le lancement est prévu dans seulement neuf mois.

OneWeb Satellites est une joint-venture détenue à parts égales par Airbus Defence and Space et OneWeb, chargée de concevoir et fabriquer les 900 satellites de la constellation OneWeb qui offrira un accès à Internet à haut débit avec une couverture mondiale. L’objectif de la mission et de connecter toutes les écoles de la planète et de combler le fossé numérique d’ici à 2027 grâce à une constellation de satellites en orbite terrestre basse qui connecteront des milliards de personnes à travers le monde. De plus avec une nouvelle capacité de 7 térabits par seconde, le réseau OneWeb étendra aussi les réseaux des opérateurs mobiles et des fournisseurs d’accès à Internet en couvrant de nouvelles zones.

/// Relever le défi des cadences et de la qualité

La première commande porte sur la fabrication de 900 satellites de communication destinés à la constellation de satellite OneWeb. Si tout se passe bien, OneWeb procédera ensuite à la plus vaste campagne de lancement jamais réalisée, avec de nouveaux satellites mis en orbite tous les 21 jours. Un véritable défi a relevé pour l’industrie qui a dû mobiliser tous les savoir-faire et innover pour imaginer une chaîne d’assemblage nouvelle génération. « Jamais auparavant un tel niveau de coût, de cadence et de volume n’a été atteint pour des satellites de grande qualité. En lui-même, le projet OneWeb est une vraie révolution, pas seulement pour Airbus, mais pour toute l’industrie spatiale » insiste Tom Enders, Directeur Général d’Airbus.

Développée avec le soutien de Bpifrance dans le cadre du Plan d’Investissements d’Avenir, cette chaîne d’assemblage comprend des systèmes d’automatisation, des bancs de tests et des capacités d’acquisition de données de pointe, qui permettront de réduire les temps d’assemblage, d’analyser la performance de l’usine et d’améliorer les processus. Ces satellites fourniront de précieuses données orbitales qui seront exploitées pour la conception des autres exemplaires et permettront de détecter et de traiter en quasi temps réel toutes les anomalies repérées dans le processus de fabrication. D’une superficie de 4 600 m2, l’usine de Toulouse servira entre autre à valider les méthodes de production nécessaires à la fabrication de satellites haute performance à une échelle encore jamais atteinte, à minimiser tous risques potentiels et à jeter les bases de l’usine plus vaste de OneWeb Satellites près du centre spatial Kennedy de Floride, qui abritera plusieurs chaînes d’assemblage.

Les dix premiers satellites pilotes, après avoir subi une vaste série de tests, seront les premiers composants de la constellation OneWeb dont le lancement est prévu dans neuf mois.

AAF /// END

///  Le Bourget 2017

PC-12
13 juillet 2018

/// CaptainJet lance une navette entre Paris-Le Bourget et Saint-Tropez

2018, Avgeek, Aviation commerciale, Aviation d'affaires, Europe, France, Luxembourg, Tourisme, Voyage, ✈︎, , , , , , , ,

CAPTAINJET, startup d’aviation d’affaires basée au Luxembourg lance des navettes spéciales week-end au départ de Paris à destination de Saint-Tropez et Ibiza. Le service est disponible pour la saison d’été jusqu’au...

Voir plus d'articles

///

visuels : Airbus


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *