Le constructeur européen a confirmé cette semaine la signature fin décembre de deux commandes de 60 appareils de type A220-300 pour deux compagnies américaines que nous savions en discussion commerciale autour de cet avion qui se présente comme le seul programme d’avion nouvelle génération de 100 à 150 sièges. Cette commande est estimée à 10,8 milliards $ US au prix catalogue mais ne tient pas compte des importants rabais potentiellement accordés par le constructeur.

 

La compagnie à bas-coûts JetBlue Airways a confirmé une commande de 60 A220-300 annoncée en juillet dernier lors du salon de Farnborough. « Le caractère impressionnant de l’A220 en termes d’autonomie, de rentabilité et d’efficience, associé aux performances exceptionnelles de notre flotte actuelle d’Airbus A321 et d’A320 reconfigurés, nous permettra d’offrir à nos clients la meilleure expérience à bord et d’atteindre nos objectifs financiers à long terme tout en poursuivant à l’avenir nos objectifs de croissance rationnelle », a déclaré Robin Hayes, Chief Executive Officer de JetBlue. La flotte Airbus actuelle de JetBlue comprend 193 A320 et A321ceo en service, auxquels s’ajouteront 85 A321neo en commande. Cette flotte d’A220-300 devrait remplacer progressivement la flotte actuelle d’Embraer 190 de JetBlue dont le retrait est programmé entre 2020 et 2025.

La seconde commande de 60 avions A220-300 a été passée par Moxy, nouvelle compagnie aérienne américaine à bas-coûts dirigée par David Neeleman fondateur de Morris Air, WestJet, JetBlue Airways, Azul Brazilian Airlines et investisseur de la compagnie portugaise TAP.

 

JetBlue Airways et Moxy deviennent les plus gros acheteurs du programme A220 (ex CSeries de Bombardier) après la commande de 75 exemplaires de CS100 passée par Delta. Pour permettre à l’A220 de pénétrer rapidement le marché US, les 120 appareils seront construits sur le territoire américain dans la nouvelle chaîne d’assemblage d’A220 à Mobile, en Alabama, dont la construction du bâtiment doit débuter ce mois-ci. Les premières livraisons sont attendues en 2020.

©Airbus

Ligne d’assemblage finale de Mobile, Alabama

Avec un carnet de commandes de plus de 500 appareils à ce jour, l’A220 se positionne efficacement pour rafler à l’avenir une grande part du marché des avions de 100 à 150 sièges, qui d’après les estimations, devrait représenter au moins 7 000 appareils dans les 20 prochaines années.

 visuels : Airbus

AAF /// END

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels faciles et rapides /// en bêta-test ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *