Le groupe industriel et technologique français, présent au niveau international dans les domaines de l’aéronautique, de l’espace et de la défense a publié en fin de semaine dernière ses résultats financiers pour l’exercice 2019. Malgré la crise du 737 MAX, qui affecte particulièrement l’activité propulsion du groupe, chiffre d’affaires de Safran, en croissance dans toutes les divisions, augmente globalement de 9,3 % en 2019. Dans un contexte difficile, Safran a livré un total de 2 127 moteurs LEAP et CFM56 confondus.

Optima de Safran Seats pour la classe Business

Le chiffre d’affaires 2019 de Safran s’élève à 24 640 M€, en hausse de 3 590 M€ (+17,1 % par rapport à 2018). La contribution nette des effets de périmètre s’élève à 929 M€, dont 781 M€ au titre des anciennes activités de Zodiac Aerospace sur deux mois et 148 M€ au titre de l’acquisition d’ElectroMechanical Systems.

« Toutes les activités ont enregistré d’excellentes performances en 2019, c’est une très bonne année pour Safran en termes de croissance, de rentabilité et de génération de trésorerie. En 2020, Safran s’appuiera encore sur ses qualités d’adaptation, la mobilisation de ses équipes et la robustesse de son modèle ». a déclarer Philippe Petitcolin Directeur Général de Safran.

Le résultat opérationnel courant de 2019 s’élève à 3 820 M€, en hausse de 26,4 % par rapport à 2018. Sur une base organique, le résultat opérationnel courant a augmenté de 24,6 %, porté par toutes les divisions : Propulsion (21,9 %), Équipements aéronautiques, Défense et Aerosystems (16,6 %), Aircraft Interiors (+140,7 %). Le résultat opérationnel courant du Groupe s’établit à 15,5 % du chiffre d’affaires, contre 14,4 % en 2018.

La croissance dans la Propulsion (+10,8 %) a été soutenue par les volumes en première monte (civils et militaires), ainsi que par les services (activités de services pour moteurs civils et de maintenance pour moteurs militaires). Les activités de première monte ont augmenté de 13,5 % (10,1 % sur une base organique), malgré l’impact de l’immobilisation du 737MAX sur les livraisons de moteurs LEAP-1B. Au final le total des livraisons de moteurs d’avions court et moyen-courriers (CFM56 et LEAP) s’établit à 2 127 unités soit seulement 35 de moins qu’en2018. Les livraisons de moteurs M88 s’élèvent à 62 unités en 2019, contre 23 en 2018. Les livraisons de turbines d’hélicoptères sont en baisse par rapport à 2018.

Le chiffre d’affaires des Équipements aéronautiques, Défense et Aerosystems a enregistré une hausse de 7,4 % grâce aux nacelles (services et première monte), aux activités d’avionique et aux activités de maintenance pour les systèmes d’atterrissage.

/// Perspective de l’exercice 2020

En 2020, le groupe doit dès le début d’année affronter deux inconnues et tenir compte de l’impact important que pourrait avoir la crise du Coronavirus sur ses clients, dont certain pourrait disparaître et de la décision de Boeing d’un arrêt provisoire de la production du 737MAX depuis le début du mois de janvier 2020, avec une hypothétique reprise pour l’instant estimée à la mi-2020. Safran table ainsi sur une baisse des livraisons en première monte pour les moteurs civils et militaires.

Moteur CFM56 de CFM International - par Philippe Stroppa pour Safran

Pour ses objectifs 2020, Safran retient ‘hypothèse d’une production annuelle d’environ 1 400 LEAP, sur la base d’une production de 10 moteurs LEAP-1B en moyenne par semaine sur l’année et d’un accord entre CFM International et Boeing pour le paiement des moteurs.

Dans ce contexte, le groupe français a mis en œuvre un plan d’adaptation pour faire face à cette situation qui comprend des économies sur les coûts directs, les frais généraux, un gel des embauches et une réduction des dépenses de R&D et d’investissements pour 2020.

—♦—

/// Boeing 737 MAX : nouveau bug détecté et premier vol test FAA en vue

/// DERNIERS ARTICLES

Charger plus d'articles

AAF /// END

visuels : Safran

Cyber monday


 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *