L’avionneur américain espère pouvoir mener fin juin un vol test de certification du 737 MAX en vue de sa remise en service commercial. Voilà ce qu’aurait déclaré Boeing à plusieurs compagnies aériennes clientes de son monocouloir remotorisé selon les propos rapportés par Bloomberg. Une information confirmée par deux sources auprès de Reuters, qui indiquent à l’agence que la date du vol test pourrait être reportée pour intervenir courant juillet.

Parallèlement l’administration de l’aviation civile américaine (FAA) contactée par Reuters a indiqué qu’elle ne prévoyait pas d’autoriser la reprise des vols commerciaux du 737 MAX avant la fin août, sur la base d’un scénario sans nouvelle déconvenue.

Boeing 737 MAX

Selon le site américain Seeking Alpha spécialisé dans la finance et les marchés boursiers, l’avionneur américain a envoyé un message opposé à Spirit AeroSystems, un fournisseur clé basé à Wichita (Kansas) qui fabrique des éléments de structure (fuselages, ailes, supports de réacteurs) sur le site de l’ancienne usine de Boeing en partie rachetée en 2005 par le fonds d’investissement canadien Onex Corporation. Notre confrère écrit dans son article que Boeing a ordonné à Spirit AeroSystem de « suspendre le travail additionnel pour quatre exemplaires de 737 MAX et d’éviter de démarrer la production pour 16 737 MAX à livrer en 2020 ».

Le fournisseur estimerait qu’il y aurait également une « réduction de son plan de production de 737 MAX précédemment divulgué pour 2020 de 125 appareils ». Une réduction de la production chez Spirit AeroSystem pour 2020, si elle se confirmait, pourrait ainsi être synonyme d’un nouveau délais dans le calendrier de remise en service du 737 MAX déjà incertain ou d’une nouvelle baisse de cadence dans les prochains mois, en raison de reports voire d’annulations de commandes encore non divulgués.

Le contexte actuel du Covid-19 sur la planète reste délicat et ne laisse toujours pas entrevoir de reprise rapide du transport aérien à l’échelle mondiale.

Rappelons que Boeing a redémarré fin mai à une cadence « peu élevée » la production du MAX qui était à l’arrêt depuis janvier dernier, en raison de l’interdiction de vol de l’appareil au printemps 2019 après deux crashs consécutifs en cinq mois ayant fait 346 victimes. 

Separateur fin article

visuels : Boeing

/// DERNIERS ARTICLES

⇒ CHARGER PLUS D'ARTICLES



 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *