L’expert du stockage, de la maintenance et du recyclage d’avions, TARMAC Aerosave, dont les principaux actionnaires sont Airbus, Safran Group et Suez, est en première ligne depuis que les compagnies aériennes ont réduit leur activité et mis une grande partie de leur flotte en stockage prolongé. Le groupe atteindra bientôt les 90 % de capacité utilisée et étudie l’ouverture de nouveaux sites de stockage d’ici fin juin.

Le premier stockeur d’Europe qui possède actuellement deux sites en France à Tarbes et Toulouse-Francazal et un autre à Teruel, en Espagne qui ont fait le plein avec la crise du Covid-19 et le « confinement » des avions. Avec l’arrivée dans les prochaines semaines de nouveaux appareils en provenance du monde entier, le groupe attendra à la fin juin un remplissage de 90% de sa capacité.

 

Ces aéronefs sont amenés, à l’exception des quadriréacteurs, à reprendre du service à l’issu d’une période de quelques mois et doivent être maintenus en état de vol durant cette période de façon à repartir en service à tout moment à la demande du client.

/// Le stockage des avions : un métier à part entière

Le stockage d’avions n’est pas une chose simple et implique un grand nombre de procédures pour qu’ils puissent repartir en vol en toute sécurité. Il faut notamment disposer d’un certain nombre d’agréments de maintenance que possède TARMAC Aerosave : certification ISO 9001, EN 9110, EN 9120, et agréments EASA/FAA Part 145 et EASA Part 147. 

 

Dans les faits, l’entretien diffère selon la durée d’immobilisation et les types d’appareils. Jusqu’à 3 mois de stationnement, on parle de « Flight Ready Conditions », il s’agit de « parking actif » et sa remise en service demande moins d’une semaine. Au-delà de trois mois, l’avion passe en « stockage », ce qui revient à un stationnement à long terme. Dans tous les cas, l’avion bénéficie à son arrivée des mesures de protection des parties sensibles (étanchéité des moteurs, trains, sondes…), de la vidange des fluides et d’un emplacement « en dur » sur un parking adapté à son tonnage.

Chaque avion bénéficie ensuite de visites quotidiennes, hebdomadaires, mensuelles pour effectuer un certain nombre d’opération comme le démarrage des systèmes de climatisation pour éviter le développement des moisissures en cabine (sur les moquettes et tissus en particulier) et dans certains matériaux d’isolation, le démarrage des moteurs à intervalle régulier est également au programme pendant la durée du stockage en accord avec les procédures établies par les motoristes et les autorités aériennes.

 

Si le stockage se prolonge, ou que l’avion est finalement recyclé, les moteurs peuvent être déposés pour être remis au client ou au motoriste qui pourront les réutiliser ou les placer sur le marché de l’occasion.

/// De nouveaux sites de stockage à l’étude

Avec une capacité totale de 250 appareils répartis sur les trois sites, TARMAC Aerosave stockait fin décembre 2019 un total de 150 avions. Ce chiffre est passé à 170 en avril, atteindra 230 à 240 avions en juin et affichera bientôt complet si d’autres solutions ne sont pas trouvées car il est probable que la moitié des avions reçus reste en stockage un an, voire plus, a précisé le groupe. 

Depuis début avril l’industriel a dû adapter certaines de ses activités pour faire face au flux des arrivées d’avions sur ses différents sites. Certaines opérations de maintenance et les recyclages non urgents ont été reportés (un avion se recycle aujourd’hui à 90%, voir article en fin de page), alors que d’autres recyclages ont au contraire été avancés pour libérer de la place sur les parkings et dégager environ 25% de capacité supplémentaire.

 

Dans un second temps TARMAC Aerosave se prépare en effet à accueillir les avions des sociétés de leasing. Pour se faire, il accélère les travaux d’extensions de ses parkings et étudie même l’ouverture de nouveaux sites susceptibles d’être opérationnels dès le mois de juin prochain.

— A lire sur le même sujet —

/// Tarmac Aerosave : un succès européen construit en une décennie à Tarbes

/// British Airways confine sa flotte d’Airbus A380 à Châteauroux-Déols

/// DERNIERS ARTICLES

⇒ CHARGER PLUS D'ARTICLES

AAF /// ENDvisuels : AAF et TARMAC Aerosave



 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *