L’avionneur européen Airbus réfléchit à une restructuration qui pourrait déboucher sur des licenciements « importants » pouvant atteindre 10.000 emplois. Les cadres dirigeants du groupe sont réunis ce jeudi pour faire le point. Une annonce concernant la prolongation des mesures de chômage technique pour l’ensemble des salariés de la branche aviation commerciale est attendue dans la journée.

FAL Airbus A330 Toulouse

Selon des informations publiées mercredi 13 mai dans la soirée par le quotidien britannique The Telegraph, citant une source anonyme, Airbus s’apprêterait à supprimer 10.000 emplois voire jusqu’à 10% de ses effectifs. Airbus emploie environ 136.000 salariés dans le monde. Une mesure dans la ligne droite de l’annonce de celle faite fin avril par Boeing confirmant la suppression de 10% de ses effectifs sur un total de plus de 160.000 salariés.

Le président exécutif d’Airbus, Guillaume Faury, avait dans un premier temps déclaré qu’aucune décision importante ne serait prise avant l’été mais l’accélération au cours de ces dernières semaines de la crise du transport aérien et des appels à l’aide de la part des acteurs de l’industrie, pousse le groupe Airbus à accélérer la prise de décision.

Courant avril, Guillaume Faury avait aussi indiqué aux salariés qu’une chute rapide de la demande d’appareils neufs mettait en péril la survie même d’Airbus et qu’une réponse rapide était nécessaire pour l’affronter. « Notre trésorerie diminue à une vitesse sans précédent, ce qui peut menacer l’existence même de notre entreprise, (…) Nous devons maintenant agir de toute urgence pour réduire nos dépenses, rétablir notre équilibre financier.»

Jeudi l’industriel a informé les principaux cadres de l’entreprise qu’un plan sera présenté d’ici fin juin pour « redimensionné » le groupe.

China Southern A350 MSN0318

L’avionneur a publié mercredi 28 avril ses résultats financiers du 1er trimestre 2020 avec perte nette de 481 millions d’euro contre près de 40 million de bénéfice l’année dernière à la même période.

Les annonces et les rumeurs concernant le rééchelonnement des livraisons d’avions neufs et d’annulations se multiplient ces derniers jours. Hier l’entrepreneur britannique d’origine chypriote fondateur et actionnaire principal du groupe easyGroup (easyJet), Sir Stelios Haji-Ioannou, en guerre ouverte avec la direction exécutive du groupe au sujet des commandes d’avions, a proposé d’offrir 5 millions de livres à quiconque susceptible de l’aider à annuler une commande de 107 Airbus de la famille A320. La compagnie a pour l’instant obtenu que 24 exemplaires d’A320 ne lui soit livrés qu’à partir de 2022.

Mercredi toujours, Qatar Airways qui figure parmi les plus grandes compagnies au monde a confirmé avoir entamé des discussions avec Airbus et Boeing en vue de décaler de plusieurs années la livraison d’un certain nombre d’appareils. Le transporteur dispose d’environ 200 appareils Airbus et Boeing en commande.

—♦—

/// Boeing : 2e trimestre de pertes et baisse de 10% des effectifs

/// DERNIERS ARTICLES

⇒ CHARGER PLUS D'ARTICLES

AAF /// ENDvisuels : Airbus et AAF



 
[ Nouveau ] Vos recherches de vols et d’hôtels à petits prix ! ⇓
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *